LG dévoile un téléphone au design de camescope

21 octobre 2003 à 00h00
0
ça a le design d'un caméscope, ça se prend en main comme un caméscope mais ce n'est pas un caméscope. Bien décidé à rattraper son compatriote Samsung, l'autre constructeur coréen LG muscle sa gamme de téléphones mobiles avec le 7100.

Téléphone au format coquillage, le 7100 est un caméraphone et dissimule son capteur au niveau de l'articulation du clapet. Mais contrairement à d'autres constructeurs, le capteur est orienté vers le côté de l'appareil et l'écran se plie en angle droit, ce qui donne à l'appareil son look de caméscope.

Malheureusement, le LG 7100 ne prend pas de vidéo mais reste un excellent produit grâce à son écran 65.000 couleurs, aux fonctions flash et zoom pour les photos VGA et aux technologies GPRS Classe 10, WAP 1.2.1, Java ou encore MMS.

Même si le LG 7100 ne prétend pas être un smartphone, il dispose néanmoins d'un carnet d'adresses de 255 noms et d'un agenda synchronisable avec un PC. LG a aussi ajouté quelques fonctions comme la possibilité de créer des groupes de contacts ou encore d'associer une photo à une fiche contact pour identifier visuellement l'appelant. L'appareil est disponible à la vente aux prix public conseillé de 499 €
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Accident mortel pour les passagers d'une Tesla sans personne au volant
Volkswagen a dévoilé son modèle électrique ID.6 au Salon de Shanghai
Fitbit lancerait un nouveau bracelet connecté « élégant » sobrement nommé Fitbit Luxe
L'Apple Mac mini (2020) dans sa version 256 Go en promotion (-10%)
La pénurie de semi-conducteurs met à l’arrêt les usines de Stellantis (Peugeot/Citroën)
Pour la 6G, Huawei veut repenser le Web afin d'appliquer plus facilement la censure
Euro numérique : le respect de la vie privée est la principale préoccupation des Européens
Tesla règle ses comptes (à l'amiable) avec son ex-employé parti chez Xpeng
Une pénurie de HDD / SSD ? Les cryptos et le proof of space en cause
Le Bitcoin, outil privilégié pour financer des activités criminelles ? C'est faux, d'après un rapport d'un ancien patron de la CIA
Haut de page