Le web français est-il inaccessible aux handicapés ?

Ariane Beky
07 octobre 2003 à 00h00
0

Aucun des 30 sites web commerciaux français évalués par BrailleNet/RINCE n'a atteint les minima requis par le W3C en terme d'accessibilité.

En collaboration avec le département eAccessibility de l'institut irlandais RINCE (Research Institute for Networks and Communications Engineering - www.rince.ie), l'association française BrailleNet (www.braillenet.org) a évalué l'accessibilité de 30 sites web* français "très utilisés dans la vie quotidienne" par les internautes.

A travers cette investigation, l'association BrailleNet a voulu "vérifier la réalité de ce qui devrait être un objectif pour tous ces sites : être consultables et utilisables par tous, et en particulier par les personnes handicapées."

Le constat est particulièrement décevant : sur les 30 sites évalués (presse, moteur de recherche, e-commerçants) aucun n'a atteint les minima requis par le W3C (World Wide Web Consortium).

Organisation internationale, le W3C crée des standards technologiques pour le web (spécifications, lignes directrices, outils). Parmi ses actions, la WAI (Web Accessibility Initiative) a pour but de rendre le web plus accessible aux personnes souffrant d'un handicap (www.w3.org/WAI/).

Par ailleurs, une collaboration entre le W3C/WAI et l'Union européenne a influencé la mise en œuvre d'une méthodologie d'évaluation commune basée sur les recommandations WAI-WCAG (Web Content Accessibility Guidelines).

Braillenet a déploré que les sites concernés ne respectent pas ces recommandations.

Les sites Allocine.com, Theatreonline.com et Sncf.com n'ont même pas passé "le premier stade de sélection des pages par la plate-forme de test. Par définition, ces trois sites sont donc inaccessibles aux handicapés", a affirmé l'association.

Il faut également noter que la majorité des sites examinés néglige la moitié ou plus des critères 'bronze' du label AccessiWeb géré par Braillenet. L'association insiste sur le fait que des règles de base ne sont pas appliquées, comme par exemple "donner une alternative texte à toutes les images et à tous les éléments multimédias."

Bien que 2003 soit l'année européenne des personnes handicapées, les sites Internet français évalués par l'association Braillenet font pâle figure.

"Paradoxalement, ce sont les personnes qui en ont le plus besoin qui ne peuvent accéder à des sites web aujourd'hui indispensables, ou du moins facilitant la vie au quotidien", a conclu l'association.

  • Pages Jaunes, Google France, Telerama, AlloCiné, Comme Au Cinema, TheatreOnline, Europe 1, CityVox, WebCity, Le Monde, Le Figaro, Ouest France, Axa Banque, Ratp, Sncf, Nouvelles Frontières, Anyway, Fnac, Amazon France, ooShop, Telemarket, Cadres Online, Monster France, De Particulier à Particulier, Explorimmo, L'Equipe, Sport, Au Féminin, Free et Club-Internet.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top