Pour Gilles Savary : "Le Parlement européen bétonne la liberté logicielle"

Ariane Beky
25 septembre 2003 à 00h00
0

Le député européen estime que l'adoption par le Parlement d'amendements au projet de directive sur la brevetabilité, est favorable à la liberté logicielle.

A la suite de l'adoption en première lecture par le Parlement européen du projet de directive sur "la brevetabilité des inventions mises en œuvre par ordinateur", Michel ROCARD et Gilles SAVARY, eurodéputés membres du PSE, se sont déclarés satisfaits des nombreux amendements apportés au texte.

Pour la délégation socialiste française, à travers les interventions de messieurs ROCARD et SAVARY, la position mesurée du Parlement européen sur ce texte "interdit désormais toute brevetabilité des logiciels"

Adopté mercredi 24 septembre 2003 "avec le soutien de l'ensemble des socialistes européens", ce texte amendé met Frits BOLKESTEIN, membre de la Commission européenne en charge du marché intérieur, de la fiscalité et de l'union douanière, et les gouvernements des Quinze "devant leurs responsabilités."

Depuis le début de ce débat, la position officielle de la délégation socialiste française au Parlement européen a été de "promouvoir la liberté logicielle."

Gilles SAVARY insiste : "Il était impératif de légiférer et de prendre une position sans ambiguïté face au dérapage incontrôlé de l'Office européen des brevets (OEB). L'écueil était précisément d'éviter de légaliser quelques 30.000 brevets logiciels abusifs, acceptés par l'OEB en contradiction avec sa convention fondatrice."

Avant d'affirmer : "Le Parlement européen a choisi une autre voie : celle de mettre de l'ordre entre ce qui peut être brevetable et ce qui ne peut l'être. En matière de logiciels, la position du Parlement est à la fois protectrice des intérêts de nos industries, en particulier de nos PME, et d'un droit d'accès universel aux logiciels."

A travers leurs amendements, les eurodéputés ont notamment précisé que "les inventions mises en oeuvre par ordinateur - les logiciels -" pourraient être brevetées, uniquement si elles présentent une avancée susceptible de recevoir une application industrielle.

Les députés européens ont également ajouté un paragraphe au texte initial sur les brevets logiciels, afin de limiter le monopole que pourraient exercer certaines multinationales du "software" sur les réseaux informatiques.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être
En France, une campagne est lancée contre la

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top