La scission avec PalmOne réveille PalmSource

Par
Le 23 septembre 2003
 0

Désormais indépendant de PalmOne, l'éditeur logicel PalmSource multiplie les partenariats et s'occupe désormais essentiellement de la mobilité

Qui sera le windows du téléphone ? Désormais indépendant de PalmOne (la nouvelle entité regroupant Palm SG et Handspring, focalisée sur le matériel), l'éditeur logicel PalmSource multiplie les partenariats et mise avant tout sur le téléphone pour assurer sa croissance.

A l'occasion de sa conférence annuelle, organisée à Munich, PalmSource a ainsi annoncé 14 partenariats avec des constructeurs comme Aceeca, AlphaSmart, Fossil, 60, GSL, Handspring, HuneTec, Kyocera, Lenovo, Palm Solutions Group, Samsung, Sony, Symbol et Tapwave. PalmSource a également annoncé avoir franchi le cap des 30 millions d'unités vendues, équipées de son système d'exploitation PalmOS, faisant de sa plateforme le leader des OS mobiles.

Longtemps limité au marché des ordinateurs de poche en raison de ses liens stratégiques avec Palm, PalmSource travaille désormais avec des constructeurs de montre (Fossil), de téléphones (Handspring, Samsung, Kyocera ou le chinois GSpda) ou encore de consoles de jeux avec la dernière console très réussie de Tapwave.

David Nagel, ?president and chief executive officer? de PalmSource, souligne que ?la stratégie de PalmSource est de mener l'innovation sur les marches des produits de poche et des Smartphones tout en garantissant la simplicité d'emploi. Nous pensons que les utilisateurs tirent parti des avantages de Palm OS car il les laisse gérer leur vie et approfondir leurs intérêts personnels : téléphone, lecture de leurs emails professionnels, écoute de musique, prise de photo ou surf sur internet. Nous pensons que les entreprises détentrices de licences et les développeurs apprécient la flexibilité d'une plate-forme qui leur permet de créer des produits Palm OS avec des fonctions adaptées aux différents besoins des utilisateurs.?

Parmi les terminaux utilisant PalmOS, les produits phares de cette édition bavaroise ont certainement été les smartphones Treo600 de Handspring, SGH-I500 et SGH-I505 de Samsung et le très compact Xplore G18 du chinois GSpda. Très populaire aux Etats-Unis avec plus d'un million de smartphones vendus , Palm OS est par contre en position de challenger sur le marché européen, derrière Symbian mais au coude à coude avec son compatriote Windows Mobile de Microsoft.

Outre la mobilité, PalmSource semble également miser sur le multimédia avec la superbe console de jeux réalisée par Tapwave, qui devrait faire de l'ombre à la N-Gage de Nokia, même si elle ne dispose pas de fonction téléphonique. Néanmoins, et contrairement à Windows Mobile, PalmSource n'entend toujours pas développer de lecteur audiovisuel et ne semble pas non plus travailler sur des projets de terminaux type iPod, afin de constituer une alternative aux futurs produits Media2go soutenus par Microsoft.

Avec un OS léger, efficace et désormais multimédia, PalmSource n'entend donc pas reproduire les erreurs stratégiques d'Apple et veut rester l'éditeur logiciel de référence pour les terminaux mobiles face à la concurrence de Symbian, Microsoft ou encore Linux. Reste à connaitre les choix des mobinautes et surtout des opérateurs cellulaires dans cette nouvelle bataille pour devenir le "windows du téléphone".
Modifié le 20/09/2018 à 15h39

Les dernières actualités

scroll top