KaZaa censuré par Google ?

ahabian
02 septembre 2003 à 00h00
0
Google s'appuie sur les lois américaines pour censurer certaines requêtes en rapport avec Kazaa. En effet, depuis quelque temps, toute requête contenant le mot Kazaa ou encore Kazaa Lite contiennent en fin de page le message suivant :

"Suite à l'application de la loi américaine sur le copyright intitulée Digital Millennium Copyright Act (DMCA), nous avons éliminé 6 résultat(s) de cette page. Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre connaissance de la réclamation DMCA ayant entraîné l'élimination de ces résultats."

Cependant, cette censure basée sur une loi américaine apparaît également dans la partie de recherche sur les pages françaises de Google... Simple erreur du moteur de recherche ou réelle volonté de mettre en place une structure de filtrage sur certains mots clefs ?

Toujours est-il que cette censure semble encore en version test car il est toujours possible en tapant "Kazaa" sur Google de trouver dans les premières réponses du site l'accès direct à la page principale du service de peer to peer.

MAJ : Il semblerait en fait que la plainte ait été déposée par Sharman Network, les créateurs de KaZaA Media Desktop, auteurs originels de Kazaa, pour contrer tous les logiciels de type "kazaa lite" qui modifient d'une manière ou d'une autre le logiciel "original". Plus de peur que de mal pour Google donc...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top