Hourtin 2003 : Cap Gemini Ernst & Young met l'accent sur l'e-administration

Par
Le 29 août 2003
 0

A l'occasion de l'UEC 2003 d'Hourtin, la société de conseil Cap Gemini Ernst & Young a présenté ses projets en matière de "e-gouvernement".

Partenaire officiel de l'Université d'été de la communication d'Hourtin (Gironde), du 25 au 29 août 2003, la société de conseil en management et services informatiques 65 Ernst & Young France a profité de l'événement pour présenter son approche des TIC pour le secteur public.

Tout au long de cette semaine, le groupe a choisi de mettre en avant son expertise et ses projets dans le domaine du "e-gouvernement".

La direction de CGEY a notamment rappelé qu'en matière de dématérialisation, une priorité du gouvernement RAFFARIN, une salle des consultations dématérialisées est opérationnelle depuis fin 2002 au ministère de la défense.

Cette salle permet à tout acheteur du ministère de créer et de publier ses consultations en ligne, et aux entreprises d'accéder à ces dossiers, puis de déposer leur candidature et/ou leur offre de manière sécurisée.

En collaboration avec Taylor Nelson Sofres, Cap Gemini Ernst & Young a également présenté les résultats d'une étude quantitative réalisée entre le 4 et le 15 juillet 2003 auprès d'un échantillon "représentatif" de la population, sur les attentes des citoyens en matière de services publics sur Internet.

Plutôt encourageant : 65% des internautes français interrogés se sont connectés au moins une fois à un site Internet de service public au cours de l'année écoulée, dont 19% "régulièrement".

En revanche, les français sont encore frileux lorsqu'il est question de téléprocédures, à moins qu'ils ne soient mal informés : 10% des internautes interrogés ont effectué leur déclaration d'impôt en ligne, contre 5% en 2002. Ils sont 11% à avoir utilisé Internet pour télécharger un formulaire d'État civil, contre 8% l'an dernier. Enfin, 41% d'entre eux déclarent utiliser les sites publics pour trouver un renseignement administratif.

La marge d'appropriation des e-services publics au niveau national reste donc importante.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top