Gregory SALINGER : "MSN 8 préfigure certainement l'internet de demain"

Jérôme Bouteiller
28 août 2003 à 00h00

Directeur général de MSN France, Gregory SALINGER présente MSN 8, une nouvelle offre payantes de services et de logiciels à destination des internautes

JB - Grégory Salinger bonjour. Après "extra storage", MSN élargit sa palette de services payants avec MSN 8. Doit-on parler de virage stratégique ?

GS - Bonjour. MSN 8 ne constitue pas un "virage stratégique" puisqu'il s'inscrit dans la continuité du bouquet MSN, avec des services leader dans la recherche, la communication, le divertissement et des contenus reconnus dans l'information. Le modèle du portail, financé par la publicité est rentable et continue de connaître une forte croissance, de 40% d'une année sur l'autre. Mais nous avons toutefois jugé pertinent, face à l'intensification et à la sophistication des usages des internautes, de développer des excroissances payantes de nos services actuels.

JB - Comment peut-on qualifier MSN 8 ? Logiciel internet ou bouquet de services ?

GS - MSN 8 est une offre de services et de logiciels à valeur ajoutée qui permet à Microsoft de revenir dans son coeur de métier. C'est une offre ambitieuse, axée autour de la messagerie (filtre anti spam, fonctionnalités avancées, 30 mo stockage), de la protection (contrôle parental, protections anti virus), de la navigation (gestionnaire de téléchargements, navigation partagée, tableau de bord, etc...) et enfin des services exclusifs (Picture-It, stockage photo, Encarta, Intellisync, calendrier MSN).

Nous avons vraiment travaillé sur les questions de protection des internautes avec des filtres anti spam programmables avec plusieurs niveaux de filtrage ainsi qu'avec notre nouveau dispositif de contrôle parental qui filtre non seulement le web mais également la messagerie et les contacts. Pour moins de 6 euros par mois, les internautes disposent donc d'une solution particulièrement compétitive complétant par exemple un accès internet "low cost", pauvre en services.

JB- Les services en ligne sont-ils en mesure de fournir une profitabilité comparable à celle des logiciels ?

GS - Il est trop tôt pour vous répondre mais Microsoft est une société commerciale avec des objectifs de chiffre d'affaires. MSN 8 a nécessité un investissement de 500 millions de dollars, mobilisé une grande partie de nos équipes et devra, à terme, contribuer de manière significative aux résultats de Microsoft.

JB - Quelles sont vos prévisions commerciales pour la France ? Les ventes en Amérique du nord sont-elles conformes aux prévisions ?

GS - Aux Etats-Unis, MSN 8 a déjà séduit une majorité des abonnés MSN mais il est difficile d'en tirer des enseignements car MSN y est également fournisseur d'accès bas débit et dispose d'un réseau de revendeurs avec des fournisseurs d'accès comme Verizon, Bell Canada ou encore Charter. Malgré un lancement récent de ces offres, les chiffres sur MSN 8 "software only" sont déjà prometteurs.

En France, nous ne communiquons pas non plus nos prévisions commerciales mais nous sommes persuadés de la pertinence de notre offre. Nous avons réalisé de nombreux tests auprès d'internautes et nous pensons, comme l'entend la dernière étude de Jupiter, que le marché des contenus payant va fortement progresser.

JB - Comptez vous élargir votre gamme de bouquets en proposant des package intégrant de la musique, de l'information, du jeu, du film ou d'autres bien numériques ?

GS - Non, notre approche est plutôt d'enrichir une offre unique dans un seul bouquet de services. Nous travaillons d'ailleurs déjà sur MSN 9, qui devrait sortir cet hiver et qui intègrera de nombreuses nouveautés. Il est toutefois possible de vendre individuellement certains éléments de MSN 8 comme nous le faisons avec MSN Extra Storage. Nous nous rapprochons ainsi de la culture commerciale de Microsoft avec MS Office.

JB - Dès lors que MSN dispose d'une relation de facturation avec l'internaute, comptez-vous mettre en place un système de micropaiement comme le w-ha de Wanadoo ?

GS - Nous mettons effectivement en place un système d'abonnement, mensuel ou annuel, avec les internautes. Mais nous ne souhaitons pas proposer de solution de micropaiements ou de "services à la carte" pour reprendre la terminologie de wanadoo qui revendique un statut de distributeur de services.

Microsoft ou MSN n'éditent et ne distribuent que leurs propres produits. Pour les services édités par des tiers, nous avons des solutions publicitaires que nous mettons en place pour des partenaires comme Match.com par exemple, qui dispose d'ailleurs de sa propre solution de micropaiement.

JB - MSN 8 propose une synchronisation directe avec les appareils mobiles. Votre "bouquet" a t'il également pour vocation de proposer des services mobiles premium ?

GS - Il est effectivement possible de synchroniser le calendrier ou le carnet d'adresses de MSN avec un Palm ou un PocketPC grâce au logiciel IntelliSync. MSN propose en outre un portail mobile gratuit pour les mobinautes disposant d'un smartphone ou d'un PDA communicant.

En matière de services payants, MSN dispose des services "Hotmail to SMS" et "Messenger to SMS" permettant aux opérateurs de mettre en relation le monde de la communication internet et celui des mini messages. Ces services seront bientôt déployés dans de nombreux pays européens. Les opérateurs ont bien conscience de la valeur ajoutée de nos solutions qui touchent plus de 6 millions d'internautes pour le seul marché français.

Nous travaillons également sur des offres MSN mobile qui pourront être commercialisées par l'opérateur ou directement téléchargées par les mobinautes. Nous sommes dans une logique de partenariat avec les opérateurs pour proposer les meilleurs services aux mobinautes.

JB - Où en sont les projets de bundle avec des fournisseurs d'accès internet ?

GS - Les offres couplées ne sont pas d'actualité et si elles devaient exister, il y aurait une différenciation entre l'accès et les services MSN 8. Aujourd'hui MSN est le premier portail français, derrière ceux des fournisseurs d'accès, et s'appuiera donc sur ses propres pages pour commercialiser MSN 8. Nous aurons certainement des partenaires pour commercialiser notre offre de services, mais ce ne seront pas exclusivement des fournisseurs d'accès. L'internaute doit avoir la possibilité d'adopter MSN 8 quel que soit son FAI.

JB - Quel regard portez vous sur l'évolution d'AOL ? Hormis la question de l'accès, AOL 8 et MSN 8 semblent tous les deux miser sur le service pour séduire l'internaute.

GS - AOL est une formidable réussite mais qui reste avant tout un fournisseur d'accès tandis que Microsoft puise ses racines dans l'univers du logiciel, ce qui nous permet de proposer uen intégration très cohérente de nos services internet. Ce sont deux métiers différents. AOL propose des services mais impose son accès et ses médias tandis que MSN fait preuve de neutralité en choisissant les meilleurs partenaires éditoriaux et en laissant l'internaute choisir son propre accès.

JB - Souhaitez vous ajouter quelque chose ?

GS - Le spam, les virus, le manque de protection sont des choses qui nuisent au développement et à l'image de l'internet. MSN cherche au contraire à donner aux internautes des outils pour profiter de ce formidable espace de liberté. MSN 8 est un service novateur qui préfigure certainement l'internet de demain.

JB - Gregory SALINGER, je vous remercie.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top