Orange lancera son kiosque mobile monétisé au printemps 2003

Par
Le 19 décembre 2002
 0

A l'occasion d'un déjeuner organisé par Zandan, Julien Billot, directeur marketing d'Orange a confirmé le lancement d'un kiosque monétisé pour les éditeurs

SMS+, i-mode : le principe du kiosque progresse dans l'internet mobile. Champion du concept du "portail" avec Orange.fr, l'opérateur cellulaire français a néanmoins confirmé le lancement au printemps 2003 d'un kiosque mobile monétisé basé sur une solution post-payée de micropaiement.

Inspiré du modèle minitel et du SMS+, ce kiosque pourrait se limiter à l'utilisation de marques et ne pas opter pour une arborescence "à la i-mode". Il devrait être accessible en WAP et HTML et s'appuyer sur la solution ClicPaiement Orange. Julien BILLOT a d'ailleurs évoqué la possible coopération de SFR sur ce projet...

Parmi les autres "scoops", le directeur marketing d'Orange a évoqué la commercialisation de 250.000 abonnements 'Orange sans limites', la pérénisation de cette offre sur le WAP mais à un tarif qui sera revu à la hausse. Le forfait GPRS 6 € pour 10 Mo sera quand à lui abandonné au profit d'une offre plus large à environ 1 € le Mo.

A l'occasion d'une table ronde qui réunissait Alexis HELCMANOCKI, PDG de Buongiorno France, Jonathan KLINGER, VP Webraska, Axel DREYFUS, PDG de Haïku et Rémi LACOMBE, PDG de Zandan, Julien BILLOT a également indiqué que l'approche marketing initiale de la "pyramide orange" faisant de Orange.fr un véritable média, était l'objet de nombreuses réflexions, en particulier avec l'arrivée du i-mode. Mais se considérant comme un centre commercial (vente de pas de porte) et non comme un supermarché (marge sur la distribution), Orange.fr ne devrait pas bouleverser son analyse marketing afin de ne pas perdre la relation client et conserver la plus grosse partie de la chaîne de valeur.

Un discours qui semblait en tout cas intéresser Rémi LACOMBE, PDG de Zandan, un éditeur de logiciels et services destinés aux acteurs de l'internet mobile, qui entend bien s'octroyer un pan de cette chaîne de valeur qui pourrait bien ressembler à celle du Minitel : opérateur, facilitateur et éditeur.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12

Les dernières actualités

scroll top