UE : "L'innovation doit être l'une des priorités de l’élargissement"

Ariane Beky
17 décembre 2002 à 00h00
0
"Malgré des signes prometteurs, il reste encore des efforts à faire" à l'UE en matière de "performance innovatrice", a signalé Bruxelles lundi dans un communiqué joint au tableau de bord européen de l'innovation 2002.

Centré sur l'innovation dans la haute technologie, ce tableau utilise 13 indicateurs statistiques (ressources humaines, création de connaissances, financement, production, marchés de l'innovation, etc.)

L'UE reste "à la traîne" derrière les Etats-Unis et le Japon en matière d'innovation. "La seule avance significative de l'Union concerne le nombre de ménages connectés à Internet par rapport au Japon, alors que le taux de connexion était similaire de part et d'autre en 2001".

Quant aux Etats-Unis, ils devancent l'Union dans de nombreux domaines, et notamment en ce qui concerne le nombre de dépôts de brevets de haute technologie et "la part de la population active ayant suivi des études supérieures".

Bien que l'UE et les États-Unis "accusent une baisse équivalente dans les investissements publics de R&D", les progrès de l'UE concernant les dépôts de brevets technologiques et les investissements privés en matière de recherche et développement "ne suffisent pas à combler le retard sur les États-Unis"...

Malgré tout, les champions de l'innovation au niveau mondial sont européens : "Les petites économies septentrionales, telles que la Finlande, la Suède, le Danemark et les Pays-Bas maintiennent leur position dominante".

"La seule grande économie classée dans le premier groupe d'innovateurs est le Royaume-Uni".

L'Autriche, la Belgique, l'Allemagne, la France et l'Irlande se situent dans le deuxième groupe. Quant aux pays candidats, ils affichent quelques bons résultats (éducation, emploi dans les industries de haute technologie, dépenses dans les TIC et flux entrants d'investissements directs étrangers) malgré des points faibles : taux d'emploi dans les services de haute technologie, l'investissement des entreprises dans la R&D, brevets et accès à Internet, etc.

"L'innovation doit être l'une des premières priorités dans le contexte de l'élargissement si l'UE veut renforcer sa compétitivité en vertu de l'objectif fixé par les Etats membres au Conseil européen de Lisbonne", a conclu Erkki LIIKANEN, Commissaire européen chargé des entreprises et de la société de l'information.

"Des mesures sont requises d'urgence pour stimuler l'innovation en Europe. Les exemples de bonnes pratiques présentées dans le tableau de bord doivent inspirer les décideurs politiques et le monde des entreprises", a-t-il ajouté.

La Commission, elle-même, présentera une nouvelle communication sur la politique de l'innovation inspirée de ce tableau de bord 2002, début 2003.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top