Mobistation lance un nouveau jeu vocal pour NRJ

Jérôme Bouteiller
06 décembre 2002 à 00h00
0

Avec VoxIntox, MobiStation cherche à proposer une nouvelle source de revenus audiotel pour les médias

Après les logos, les sonneries et la rencontre, la blague téléphonique peut-elle devenir une nouvelle vache à lait pour l'industrie audiotel ? C'est en tout cas le pari de MobiStation, qui a développé en partenariat avec Ircam et CVF un nouveau jeu inédit baptisé Vox Intox et qui sera "distribué" par NRJ.

Basé sur des algorithmes de modification de la voix en temps réel mis au point par L'Ircam, ce jeu, hébergé par CVF, permet donc de réaliser des canulars téléphoniques en prenant des voix de dessin animé par exemple.

Selon nos informations, le service aurait déjà obtenu plusieurs milliers de consultations en seulement deux semaines, dans la lignée d'autre service grand public comme les logos et sonneries.

Distribué par NRJ, ce type de jeu pourrait donc également apparaître sur d'autres "portails vocaux", en particulier à numéro court. Monétisé par l'audiotel, ces portails, accessibles sur téléphones fixes ou mobile, assument donc l'héritage du minitel tout en touchant une population autrement plus vaste. Une piste à suivre pour le wap et le web ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top