La ministre Claudie Haigneré participe au débat "Citoyenneté sur Internet"

Par
Le 25 novembre 2002
 0

"L'enfant doit rester curieux et émerveillé sur Internet", a souligné la ministre déléguée à la recherche lors du Salon de l'Education.

A l'occasion du Salon de l'éducation qui s'est achevé dimanche à Paris - Porte de Versailles, Claudie HAIGNERE, ministre déléguée à la recherche et aux nouvelles technologies, médecin et astronaute, a présenté les grands axes de l'action menée par le gouvernement français en faveur des jeunes et des nouvelles technologies.

"Internet est un outil d'éducation pour l'enfant à l'école, pour le jeune au lycée, mais aussi pour ce jeune chez lui, pour ses frères et sœurs, pour ses parents. La dimension d'appropriation familiale de l'Internet, et, espérons-le, de ses valeurs de civilité, ne doit pas être oubliée", a souligné Madame HAIGNERE.

"Liberté d'expression et respect de la liberté d'expression d'autrui. Prohiber la diffamation, l'injure. Respecter la loi, respecter les autres, dans la virtualité d'Internet comme dans la réalité" est une nécessité, a insisté la ministre.

Pour soutenir la politique du gouvernement en matière de technologies de l'information, Madame HAIGNERE a décidé que soit créé, avec le soutien du ministère délégué à l'enseignement scolaire et du ministère délégué à la famille, un groupe de travail consacré aux logiciels de filtrage.

"Entendons-nous bien", a précisé la ministre, "l'enfant doit rester curieux et émerveillé sur Internet, il doit garder le plaisir de la découverte, de l'imprévu, de l'inconnu et de la surprise qui sont les ingrédients habituels de l'acte de création et de recherche".

Avant de poursuivre : "Le filtrage de contenu n'est qu'un outil d'une politique plus globale d'éducation et de discernement. Mais nous devons à nos enseignants, à nos acteurs éducatifs, à nos concitoyens, l'information sur ces outils. Elle est nécessaire pour faire grandir la confiance dans l'Internet".

Le groupe de travail qui se penche sur la question devra remettre dès le premier trimestre 2003 ses conclusions à la ministre déléguée à la recherche et aux nouvelles technologies.

Par la suite, ces informations seront mises en ligne sur le site Educnet (www.educnet.education.fr/) consacré aux technologies dans l'éducation.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12

Les dernières actualités

scroll top