DreamTV, la télévision ADSL de TF1 et 9Telecom

Par
Le 25 novembre 2002
 0

Tout comme Free et sa FreeBox, TF1 et 9Telecom travaillent sur DreamTV, un projet de bouquet de télévision passant par la ligne ADSL

La convergence se concrétise... Tout comme Free et sa FreeBox, dont le lancement est imminent, la chaîne de télévision 77 et l'opérateur 9Telecom (filiale de LDcom) travaillent sur "DreamTV", un projet de bouquet de télévision passant par la ligne ADSL.

Révélé par le JDnet et le site HiFocus.net, ce projet ne devrait pas être lancé officiellement avant plusieurs mois mais 200 collaborateurs des deux sociétés, basés dans le XVe arrondissement parisien et la commune de boulogne billancourt sont invités à tester le système dès aujourd'hui.

DreamTV s'appuie d'une part sur un "décodeur" faisant également office de modem ADSL et pouvant se relier, via une prise péritel, à un téléviseur, et d'autre part, sur un abonnement ADSL (512 voire 1024 kb/s) fourni par 9 Telecom.

En matière de contenu, DreamTV annonce "une sélection d'une vingtaine de chaînes nationales et thématiques en qualité numérique et son digital" dont TF1, LCI, Teletoon, Eurosport, Odysée, SerieClub, TV6 ou encore TV Breizh. toutefois, en cas de succès de l'offre, il est facilement imaginable que les bouquets indépendants (AB, Lagardère) rejoignent ce nouveau diffuseur, aux dépends évidemment du satellite et du câble. TF1 devrait également s'associer à des entreprises de vidéo à la demande pour compléter son offre.

Sur le plan financier, le test de 6 mois est totalement gratuit pour les collaborateurs des deux groupes et aucune information n'est disponible sur le tarif définitif. A titre de comparaison, Noos, le cablo-opérateur parisien propose une telle formule pour environ 50 euros (ligne 512 + bouquet TV de base) et il est peu probable que TF1 et 9Telecom proposent ce service pour un coût supérieur.

Avec des millions de foyers connectés au téléphone et un débit théorique pouvant atteindre plusieurs mega bits par seconde, l'ADSL constitue donc une menace particulièrement sérieuse pour le câble et le satellite. Reste à développer une offre financièrement attractive et techniquement fiable pour attirer le grand public.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top