Gemplus veut mettre des puces dans nos cartes d'identité

14 novembre 2002 à 00h00
0
Après les cartes de paiement et les téléphones cellulaires, les papiers d'identité seront-ils le nouveau champs d'application pour la carte à puce ? Gemplus, le leader mondial du secteur, basé à Gemenos, près de Marseille, dévoile ResIDent, une solution d'identification sécurisée destinée aux programmes d'e-gouvernement.

A l'instar d'une carte vitale dans le domaine de la santé, l'utilisation de la carte à puce permet de personnaliser la relation de l'individu avec l'administration tout en garantissant une certaine sécurité des transactions.

« Les attaques terroristes du 11 septembre ont été le déclencheur de l'important besoin de sécuriser l'information » commente Anoop Ubhey, Smart Card Industry Analyst, Frost & Sullivan. « Les projets de carte d'identité se développent à travers le monde, et je pense que ce marché sera une application clé pour la carte à puce dans les années à venir » Il y a moins d'un mois, le Sultanat d'Oman a été le premier pays du Moyen-Orient à adopter un système d'identification basé sur carte à puce pour l'identification numérique de sa population. Ce système, qui comprend la délivrance de plus d'1,2 million de cartes, est entièrement basé sur la solution ResIDent de Gemplus.

"Une carte d'identité dotée d'une puce offre la possibilité unique de stocker de façon très sécurisée les informations d'identité et de les utiliser aussi bien en ligne et hors ligne. Ces informations peuvent être mises à jour en fonction de la vie de son porteur et sous son contrôle , ce qui en fait l'outil d'identification le plus sûr, le plus économique et le plus facile à gérer disponible à ce jour", déclare Olivier CHAVRIER, Directeur marketing de la division Identification et Sécurité chez Gemplus. "ResIDent offre un système d'identification polyvalent qui peut facilement être adapté aux besoins spécifiques des gouvernements et des intégrateurs de systèmes. Cette solution va aider nos clients et nos partenaires à profiter pleinement des capacités et des avantages des programmes d'identification et d'e-gouvernement basés sur carte à puce".

Discrète et économique, la carte à puce pourrait donc séduire les gouvernements à la recherche d'une solution pour individualiser leurs relations avec leurs administrés... à condition que ces derniers soient en mesure de proposer les contre-pouvoir pour éviter tout excès d'un éventuel big brother.
Modifié le 18/09/2018 à 14h12
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Audi tease son concept de berline électrique A6 e-tron, avec une autonomie de 700 km
Android 12 : bientôt une corbeille sur nos smartphones ?
Vous pouvez lancer les programmes dans la barre des tâches via des raccourcis clavier sur Windows 10
Salon auto de Shanghai : le Mercedes EQB se révèle en détail
Apple : les nouveaux iPad dévoilés demain ?
Accident mortel pour les passagers d'une Tesla sans personne au volant
Volkswagen a dévoilé son modèle électrique ID.6 au Salon de Shanghai
Fitbit lancerait un nouveau bracelet connecté « élégant » sobrement nommé Fitbit Luxe
L'Apple Mac mini (2020) dans sa version 256 Go en promotion (-10%)
La pénurie de semi-conducteurs met à l’arrêt les usines de Stellantis (Peugeot/Citroën)
Haut de page