Hollywood teste timidement la vidéo à la demande sur MovieLink

Jérôme Bouteiller
12 novembre 2002 à 00h00
0
Opération de communication ou véritable projet industriel ...? Les principales majors hollywoodiennes annoncent le lancement de MovieLink.com, un portail de vidéo à la demande réunissant Warner (AOL), Paramount (ViaCom), Universal Studios (Vivendi), Sony Pictures (Sony) et MGM.

Plutôt vide, le portail n'est pour le moment accessible qu'aux internautes nord américain. Ces derniers devront débourser entre 2 et 5 dollars pour consulter l'un des 170 titres actuellement disponible. Toutefois, les majors indiquent que l'offre sera progressivement enrichie si l'opération est un succès.

Effrayées par le piratage et ne souhaitant pas reproduire l'expérience malheureuse de l'industrie musical, MovieLink est donc une timide incursion des grands studios dans le domaine de la vidéo à la demande.

En France, le grand pionnier s'appelle MovieSystem et son offre de cinéma à la demande, baptisée NetCiné, est diponible depuis plus d'un an sur son site, sur le câble avec Noos ou encore depuis peu sur Club Haut débit de Club Internet.

Pas encore tout à fait au point, le cinéma à la demande devrait néanmoins continuer de s'améliorer en profitant du développement du haut débit (câble, ADSL, Satellite), des progrès des codes de compression (WindowsMedia, Real, MPEG-4, QuickTime) et surtout de l'apparition de nouveaux PC hybrides, permettant la diffusion de l'image directement sur l'écran de télévision.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
scroll top