Fujitsu va supprimer 7 100 emplois supplémentaires d'ici mars 2003

Par
Le 29 octobre 2002
 0

Il y a un an, Fujitsu lançait un plan radical de restructuration visant 9% de son effectif total. L’équipementier persiste cette année en supprimant 7100 postes

Fujitsu Ltd, l'un des cinq premiers fabricants japonais d'électronique, va supprimer 7 100 emplois sur l'exercice clos en mars 2003 a annoncé mardi Takashi TAKAYA, Vice-Président du groupe.

"Nous avons fait ce nous devions faire. Il n'y aura pas de restructuration supplémentaire au second semestre", a souligné M.TAKAYA lors d'une conférence de presse.

Pour faire face à la crise que traverse le secteur des télécommunications, le conglomérat japonais compte se séparer de 5 400 de ses collaborateurs au Japon, et de 1 700 à l'international.

Le géant japonais de l'équipement électronique a inscrit une provision de 150 milliards de yens (1,22 milliard de dollars) au premier semestre de son exercice 2002/2003 pour couvrir ses coûts de restructuration.

La direction de Fujitsu table par conséquent sur une perte nette de son résultat de 110 milliards de yens sur la période, alors qu'elle pensait initialement réaliser un résultat annuel à l'équilibre.

Néanmoins, affirme Takashi TAKAYA, "grâce à ces mesures Fujitsu sera capable de renouer avec la rentabilité pour la prochaine année fiscale."

Parallèlement à ces suppressions d'emplois, la compagnie continue de concentrer ses efforts sur les logiciels et les services aux entreprises, ses deux départements les plus rentables.

Le marché a réagi avec enthousiasme à ces nouvelles : l'action Fujitsu a clôturé en hausse de 3,5% à 443 yens.

L'année fiscale précédente, Fujitsu s'était déjà séparé de 17 000 collaborateurs, soit 9% de son effectif total (environ 180 000 personnes en 2001).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top