Doublet, le spécialiste du drapeau, choisit la solution "chat" de Linkeo

Ariane Beky
24 octobre 2002 à 00h00

Doublet, fabricant français d'équipements événementiels, choisit la solution "chat" de Linkeo, éditeur de solutions de gestion de la relation clients en 'ASP'.

Le groupe français Doublet a déployé sur son site Internet Linkeasy, solution e-CRM développée par Linkeo, éditeur français de solutions télécoms accessibles en mode locatif hébergé (ASP).

Spécialiste de la fabrication de drapeaux, Doublet a développé son activité dans la fabrication de produits tubulaires (tribunes, podiums, barrières, mobilier urbain), et dans la fabrication et la gestion d'équipements événementiels.

La société avelinoise (Nord) voulait mieux répondre aux nombreux contacts générés par le biais de son site Internet très 'pro' : www.doublet.fr.

"Nous recevons plus de 300 e-mails par mois de nos internautes. Pour traiter au mieux ces demandes clients/prospects, il nous a semblé intéressant d'ajouter à nos services le 'chat'", souligne Renaud VILLEFERT, responsable marketing de Doublet.

Après avoir testé différentes solutions, Doublet a retenu Linkeasy.

"Nous avons installé notre solution d'e-CRM sur le site Internet de Doublet en moins de 10 jours, au mois de juin, sans avoir à effectuer de développements particuliers", affirme Ludovic JAFFRES, Président directeur général de Linkeo.

Proposée en mode hébergé, Linkeasy permet la mise en place de centres d'appels virtuels. Outre le 'chat', ses fonctionnalités regroupent : le web call back, la voix sur IP, le travail collaboratif, etc.

Sur www.doublet.fr, il suffit à l'internaute de cliquer sur la rubrique 'sommaire de catalogue' puis sur 'chat - discutez avec nous'. Ensuite, après avoir indiqué un nom et un e-mail, l'internaute commence sa session de dialogue en direct avec un des commerciaux Doublet.

De son côté, le commercial a la possibilité d'accompagner l'internaute dans sa visite du site en lui envoyant directement sur son écran la page web qui l'intéresse (page push), ou bien encore en naviguant avec lui (co-browsing) pour l'aider, par exemple, à remplir un formulaire de commande en ligne.

"Nous obtenons d'excellents taux de transformation de nos sessions de 'chats' en commandes. Il est évident que le page push et le co-browsing nous permettent de convaincre plus facilement l'internaute", affirme Renaud VILLEFERT.
Modifié le 18/09/2018 à 14h11
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top