L'avis de la FING sur le WADSL

Jérôme Bouteiller
02 octobre 2002 à 00h00
0

Dirigée par Daniel KAPLAN, la "Fédération internet nouvelle génération" se prononce sur la technologie WADSL

JB - Daniel KAPLAN, bonjour. Avez vous étudié la technologie WADSL ? Quelle est la position de la FING ?

DK - La FING n'a pas encore étudié en détail la technologie WADSL mais nous devrions publier l'extrait suivant dans notre prochain ouvrage sur les haut-débits :

"WADSL est une technologie d'accès sans fils «propriétaire» (détenue et commercialisée par la société française MDS). Elle est équivalente à une transmission satellite, mais terrestre. Utilisant des fréquences allant de 2,5 GHz à 60 GHz, en mode point multipoints et bidirectionnel, elle fournit des débits allant jusqu'à 60 Mbits/s par station de base avec une portée de plusieurs dizaines de kilomètres.

Cette solution permet le transport transparent de multiples protocoles et services : télévision analogique et digitale (16 canaux MPEG2 DVB), accès Internet, voix sur IP. Pour l'accès Internet (7 Mbits/s de flux descendant par équipement distant), la voie de retour est généralement constituée de technologies plus classiques (RTC, RNIS, ADSL, etc.). WADSL peut également servir de réseau de distribution complété par un réseau d'accès de type WiFi."

La limite est donc dans la voie de retour, ce qui est assez génant dans beaucoup de cas puisque, contrairement à ce que croyaient les opérateurs de réseaux et de nombreux industriels, le trafic de l'internet à haut débit est plutot symétrique (il y a presque autant de données qui partent de l'utilisateur que dedonnées qui lui arrivent).

JB - Et disposez vous de précisions sur les usages dans le cadre du projet "les inforoutes de l'ardèche" ?

DK - Oui, Michel ALONZO, le chef de projet des inforoutes de l'Ardèche (http://www.inforoutes-ardeche.fr) nous a précisé récemment les éléments suivants :

"Le projet de développement des TIC dans l'Ardèche a été porté depuis 1995 par Jacques Dondoux toujours très présent dans ce projet. Le but était d'utiliser les TIC dans un but d'aménagement du territoire. Priorités : l'enseignement (surtout le primaire), la santé, l'administration. Le projet regroupe 339 communes peu peuplées sur un territoire montagneux (12 communes dépassent 3000 habitants).

Quelques réalisations :

- Actions de formation sur des modules de 2 ou 3 heures en particulier pour les élus. La formation est fondamentale.

- Raccordement de 325 écoles primaires à l'Internet.

Projets actuels :

- Poursuite de l'équipement des écoles et des actions de formation · Visite régulière de l'équipe des inforoutes de l'Ardèche dans les communes (objectif : deux fois dans l'année)

- Données numérisées du cadastre mise sur un serveur.

- Cartable électronique : expérimentation sur une commune

- Accès sans fil rapide à Internet

Sur l'axe internet classique, l'Ardèche n'est donc pas en retard, mais il y a une crainte sur l'accès au haut débit : 95% de l'accès se fait via l'ADSL mais les communes de l'Ardèche sont très petites et sont rarement équipées. La requête se fait donc par voie téléphonique classique et retour par voie radio WADSL. En test on est monté à 10MBits/s entre la plate-forme technique et un utilisateur mais il est encore interdit, pour des questions juridiques de desservir les particuliers et les entreprises. Pour le moment, ce service se limite aux lieux publics (écoles, bibliothèques). Il est encore très difficile de mesurer l'impact sur le développement local mais il y a eu au mois 50 à 60 emplois directs créés."

Une chose est sûre, Michel ALONZO est certain que cela participe au développement local de cette région française !

JB - Daniel Kaplan, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Netflix dévoile des résultats en baisse, notamment dans les pays où les tarifs ont augmenté

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top