Deutsche Telekom compte supprimer 29 500 emplois d'ici à 2005

Par
Le 02 octobre 2002
 0

Deutsche Telekom a annoncé mercredi la suppression de 29 500 emplois d'ici à 2005, soit 7500 emplois de plus que le chiffre communiqué au printemps.

L'opérateur historique allemand, Deutsche Telekom, renforce son plan de restructuration.

Mercredi, le groupe télécoms a annoncé la suppression de 29 500 emplois d'ici à 2005, au lieu de 22 000 postes, soit 7500 emplois de plus que le chiffre avancé au printemps dernier par la direction de Deutsche Telekom.

La division de téléphonie fixe de l'opérateur, T-Com, qui emploie 120 000 salariés (Deutsche Telekom emploie 254 800 personnes au total), est la seule aujourd'hui à être concernée par ces suppressions de postes.

Dans un premier temps, d'ici la fin de l'année, 7 200 postes seront supprimés, 14 000 en 2003, puis 8 300 postes entre 2004 et 2005, a précisé Deutsche Telekom. Aucun licenciement sec au sein de T-Com n'est prévu avant 2005, ces suppressions s'appuieront en priorité sur "des fluctuations naturelles".

Depuis le début des années 1990, et la libéralisation du marché allemand des télécoms, l'ancien monopole public a supprimé 10 000 emplois en moyenne par an.

Ron SOMMER, ex-Président du directoire, démissionnait mi-juillet. Il était remplacé au pied levé par Helmut SIHLER, nommé pour six mois à la tête du conseil de surveillance de Deutsche Telekom.

M.SIHLER a pour mission de réduire l'endettement du groupe, évalué à 64 milliards d'euros (c'est moins que France Télécom !) et de relancer "sa compétitivité et son efficacité".

Deutsche Telekom accusait une perte de 4 milliards d'euros à la fin du premier semestre 2002 malgré une hausse de son chiffre d'affaires liée à ses prestations dans la téléphonie mobile.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top