Internet rapide : Les réseaux WADSL sont-ils légaux ?

Par
Le 26 septembre 2002
 0

Avancée technique incontournable, la technologie WADSL de MDS soulève néanmoins des questions juridiques. Jean-Claude DUCASSE répond à nos questions

JB - Jean-Claude DUCASSE, bonjour. Aujourd'hui, quelles bandes de fréquences utilisez-vous pour vos réseaux WADSL ? Sont-elles réglementées ?

JCD - Les réseaux WADSL utilisent des fréquences de 3.4 à 4.2 Ghz, de 10.7 à 12.7 Ghz et enfin de 40.5 à 42.5 Ghz. Ce sont des bandes de fréquences "broadcast" et "BLR", autorisées en partage avec les satellites au niveau mondial et recommandées par l'UIT, l'union internationale des télécommunications.

Chaque pays réglemente comme il le souhaite ces réseaux dans le cadre des recommandations UIT CE et DVB. MDS respecte ces recommandations à la lettre depuis 1985.

Toutefois, certains lobbies de la télévision prétendent, sans jamais en avoir apporté la preuve, que WADSL brouille la réception terrestre par satellite dans un rayon de 200 km. Un émetteur WADSL propose plusieurs canaux de diffusion, sur une même fréquence, et ces derniers ne se brouillent déjà pas entre eux. Ils ne risquent donc pas de brouiller un réseau satellite !

De plus, si WADSL pouvait effectivement causer du tord aux réseaux satellitaire, il aurait déjà trouvé un débouché dans ce domaine car beaucoup de clients aimeraient pouvoir le faire.

En fait la soit disant pénurie de fréquences est entretenue au niveau mondial pour augmenter leur coût. Il suffirait pourtant de partager en terrestre tout ce qui est alloué aux satellites pour disposer de centaines de Gigabits...

JB - Les réseaux WiFi ouverts sont pour le moment interdits en France. Qu'en est-il de la technologie WADSL ?

JCD - WADSL est très différent de WiFi qui est un système full Duplex concurent des opérateurs établis. WADSL est en premier lieu un sytème de diffusion concurrent seulement des satellites de diffusion, du câble et de la future "TNT".

WADSL nécessite pour l'interactivité, le web ou l'accès à des données hébergées sur le backbonne radio WADSL, le recours à une "Télécommande" qui en fait est une connexion via un opérateur internet quelconque en utilisant au choix le GSM, le GPRS, l'ISDN, le RTC, une LS, l'ADSL ou encore le WIFI, etc...

WADSL necessite seulement une licence de diffusion comme une radio locale ou une TV locale. Le CSA les délivre simplement pour le 42 Ghz. Pour la bande 3.4/3.7 Ghz ou la bande 10.7/12.7 Ghz, cela est plus délicat en raison des Lobby TNT et satellite (du moins en France) mais c'est très simple dans d'autres pays.

JB - L'ART, le CSA ou l'ANF ont-ils émis un avis officiel sur vos expérimentations dans l'Ardèche ?

JCD - Mieux que ça, ils ont tout simplement permis une expérimentation en Ardèche sur la bande C de boucle locale radio à 3,7 Ghz. Le lancement de ce réseau WADSL a également été annoncé sur le site web du ministère de l'industrie en juin et les autorités compétentes suivent évidemment nos expérimentations.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top