VIVENDI UNIVERSAL se recentre sur le Divertissement

pulmo
25 septembre 2002 à 00h00
0

Jean-René Fourtou accélère le désendettement du groupe, mais semble marcher sur les traces de son prédécesseur avec des orientations stratégiques floues.

Au terme du conseil d'administration de Vivendi Universal, le nouveau patron Jean-René Fourtou a exposé ses grandes orientations stratégiques. Au final, le nouveau visage du groupe reste bien flou et rien de révolutionnaire n'a été annoncé ce jour si ce n'est un programme de désendettement plus ambitieux que prévu initialement.

Après avoir déjà réalisé 1.1 milliard d'euros de cessions, Vivendi Universal porte désormais à 12 milliards d'euros son programme de cessions d'actifs, soit deux milliards de plus que prévu, dans les 18 mois à venir, et non plus sur 2 ans.

La vente de VU Publishing « dans son ensemble » a été confirmée, ce qui devrait permettre de renflouer les caisses de près de 3 milliards d'euros, mais si les négociations sont en marche, aucun nom n'a été dévoilé parmi les différents prétendants à la branche Edition du groupe.

Coté Télévision, après l'annonce ce matin de la cession de Canal+ Technologies à Multimedia pour 190 million d'euros, le successeur de Jean-Marie MESSIER a également annoncé la signature, ce jour, d'un accord sur la vente du bouquet de télévision italien Telepiù au groupe News Corp de Rupert Murdoch, pour un montant d'un milliard d'euros.

Les activités Internet constituant un foyer de pertes, VU s'apprête à fermer ses sites Scoot et Divento, après avoir vendu à Vodafone sa participation dans Vizzavi pour 150 millions d'euros, un filiale qui coûtait 12 millions d'euros par mois au groupe.

Concernant la filiale de téléphonie, le flou reste de mise. Le groupe de Jean-René Fourtou pourrait monter dans le capital de Cegetel (dont il possède 44%) en rachetant les parts de BT et SBC, ou au contraire, céder sa participation à l'opérateur britannique Vodafone (qui n'a pas caché son intérêt).
Le PDG du groupe a expliqué étudier « toutes les solutions possibles qui seraient à la fois favorables à nos actionnaires et compatibles avec nos objectifs financiers prioritaires ».

Enfin, s'agissant de Vivendi Environnement, Jean-René Fourtou a déclaré qu'il était hors de question de remonter dans le capital de Vivendi Environnement, ni de vendre la moindre action VE sur le marché.

Excusant son prédécesseur qui aurait « perdu le sens des réalités », le nouveau patron a indiqué qu'aucune indemnité ne serait versée à Jean-Marie Messier, limogé le 3 juillet dernier. « Nous recevons quotidiennement des plaintes d'actionnaires de France et des Etats-Unis. Il est impossible dans ces conditions de payer quoi que ce soit à M. Messier », a-t-il expliqué.

Très critique et prenant le contre-pieds dans le ton et la forme du "showman" J2M, Jean-René Fourtou a pourtant dévoilé une stratégie proche de celle suivie par son prédécesseur, marquant la volonté de faire de VU un groupe de Divertissement (Entertainment), incluant les activités de musique, de jeux et le « nouveau Canal + », avec un pied dans la téléphonie et un désengagement possible à terme de la branche Environnement, souhaité par Henri Proglio, le patron de VE.

Avec Jean-René Fourtou, nous proposerait-on simplement le changement dans la continuité ?

Modifié le 18/09/2018 à 14h11
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Apple annonce les iPhone 11 et iPhone 11 Pro : de nouveaux modèles en panne d’inspiration
Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Apple Watch Series 5 : la montre connectée se dote d’un écran always-on
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top