Malgré la crise, le e-commerce continue sa croissance

23 septembre 2002 à 00h00
0
L'internet n'est pas étanche à la crise. Malgré une baisse du moral des consommateurs, Gfk-Webgauge continue de mesurer une hausse du commerce électronique en Europe.
Selon Gfk, les acheteurs en ligne sont passés de 27,7% à l'automne 2001 à 31,4% au printemps 2002. En termes absolus et par rapport à l'ensemble de la population, cela signifie que sur les 187 millions de Français, Belges, Allemands, Hollandais, Espagnols et Anglais âgés de 16 à 69 ans, 59 millions utilisent non seulement Internet pour surfer mais aussi pour effectuer des achats privés en ligne.

Entre l'automne 2001 et le printemps 2002, la croissance de ces achats a été de 170%, passant ainsi de 4,2 milliards à 11,5 milliards d'euros au total. Alors que la Belgique, l'Allemagne, l'Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni constatent une hausse significative de leur volume de ventes sur Internet avec un taux de 75%, la France affiche un taux beaucoup plus faible. Les ventes ont doublé en l'espace de 6 mois en Belgique et aux Pays Bas, ont été multipliées par 1,5 en Espagne et triplé en Allemagne et au Royaume-Uni. Cependant, l'attitude des consommateurs en ligne à l'égard du e-commerce s'est développée de manière très hétérogène : l'attitude positive s'améliore légèrement en France, reste inchangée en Espagne et au Royaume-Uni, et régresse en Allemagne et aux Pays-Bas.

L'enquête GfK-Webgauge s'appuie sur des échantillons représentatifs d'au moins 1000 internautes dans chaque pays étudié. Elle démontre en tout cas que le e-commerce devient une réalité pour une frange de la population mais que son taux de pénétration reste tributaire du taux d'équipement informatique, lui-même en stagnation. Reste à savoir si les "médiaphones" pourront changer la donne, en particulier sur les nouveaux marchés de biens numériques à télécharger.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L’emoticon, plus connu sous le nom de
«Google News» : Du nouveau chez Google
Les différences entre les technologies WADSL et WIFI
Après le SMS, K-mobile appuie sa croissance sur le
ClickAudience, un service d’achat de mots clés sur outils de recherche
L’emoticon, plus connu sous le nom de
«Google News» : Du nouveau chez Google
Les différences entre les technologies WADSL et WIFI
Après le SMS, K-mobile appuie sa croissance sur le
ClickAudience, un service d’achat de mots clés sur outils de recherche
Haut de page