France Telecom pourrait changer de patron et se débarasser de MobilCom

Par
Le 02 septembre 2002
 0

Les incertitudes sur l'avenir de MobilCom ont entraîné une chute de plus de 10% du cours de l'action France Telecom et pourraient couter sa place à Michel BON

La vie.com n'est pas la vie en rose. Les incertitudes sur l'avenir de l'opérateur mobile allemand MobilCom ont entraîné une chute de 10,42% du cours de l'action 1 à Paris et pourraient couter sa place à Michel BON, actuel PDG du groupe au profit de Noël FORGEARD, actuel Président d'Airbus.

Bien que le journal Investir ait titré sur le départ effectif de l'opérateur français du marché Allemand, ce qui pourrait se traduire par la faillite pure et simple de MobilCom, France Telecom a indiqué à la presse que sa décision officielle ne sera pas rendue avant le 12 septembre.

La période pourrait être utilisée pour fusionner l'opérateur allemand avec un de ses concurrents tels que E-plus, actuelle filiale du groiupe hollandais KPN. Mais FT, qui ne détient que 28,5% du capital de Mobilcom contre 40% pour Gerhard Schmid, son actuel fondateur, n'est pas le maître du destin de l'opérateur allemand. Les rumeurs sur l'éventuelle faillite de Mobilcom pourraient même permettre à France Telecom de prendre plus facilement le contrôle de MobilCom et d'ancrer la marque Orange sur le plus gros marché du continent Européen.

En attendant, le principal actionnaire de France Telecom, peu satisfait de l'évolution du cours de l'action du groupe depuis quelques mois, à savoir l'Etat Français envisagerait de se séparer de Michel BON, PDG du groupe France Telecom au profit de Noël FORGEARD, l'actuel patron du groupe aéronautique Européen Airbus.
Modifié le 18/09/2018 à 14h11

Les dernières actualités

scroll top