La presse "technologique" est en pleine crise

Par
Le 02 septembre 2002
 0

Test, VNU, IDG, etc... les plans sociaux se multiplient dans la presse d'information "technologique"

Les disparitions de Futur(e)s, Transfert, Newbiz et plus récemment de Silicon.fr traduisent une grave crise dans la presse d'information "technologique", en ligne ou papier, qui n'épargne pas les acteurs les mieux établis de ce secteur.

Le mois de septembre 2002 s'annonce en effet particulièrement douloureux avec plusieurs vagues de licenciements chez IDG et VNU, deux groupes à l'origine de nombreuses publications consacrées aux télécoms et à l'informatique.

Selon LesEchos, le groupe IDG (Le Monde Informatique, Réseaux et Télécoms) devrait se séparer d'environ 34 postes sur un total de 140. Selon le quotidien économique, le groupe VNU (SVM, PC Direct) serait également sur le point d'annoncer un plan social et l'avenir de la filiale française serait même menacé.

Le groupe Test, éditeur de 01informatique, 01Réseaux et du nouvel Hebdo est lui aussi victime de la crise puisque sa publication consacrée à la nouvelle économie devrait s'arrêter.

Après avoir bénéficié de la manne financière de sociétés et de start-up artificiellement enrichies par la bulle spéculative d'une nouvelle économie qu'incarnait le Net, ces support payent durement la récession du secteur, victimes de la baisse brutale des tarifs de la publicité et de la disparition pure et simple de certains annonceurs.

En attendant une reprise du marché publicitaire prévue pour fin 2003 ou 2004, le nombre de publications devrait donc se réduire et des rapprochements ne sont pas à exclure.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top