Egg veut séduire un million de clients en France

Par
Le 28 août 2002
 0

La filiale française du spécialiste britannique de la banque en ligne, Egg, prévoit la création d’un millier d'emplois en France d'ici à la fin 2004.

L'heure n'est pas seulement à la grisaille économique et aux restructurations en tout genre : Après le rachat de Zebank il y a quelques mois, Egg, spécialiste britannique de la banque en ligne, poursuit son développement sur le marché français.

La filiale française de "l'œuf" britannique a annoncé mardi son intention de créer un millier d'emplois supplémentaires en France d'ici à la fin 2004.

Dans un premier temps, d'ici à la fin de l'année 2002, Egg a prévu le recrutement de plus de 200 personnes rattachées à son centre opérationnel installé dans la région Centre, à Tours (37). La banque recherche notamment des chargés de clientèle et de back-office. Ces premières embauches porteront à 600 les effectifs d'Egg France.

Sur le plan national, la marque Egg devrait se substituer à ZeBank et être lancée d'ici la fin de l'année. L'objectif affiché de l'entreprise est de devenir le numéro un des services financiers en ligne en France.

Ces trois prochaines années, Egg France compte séduire un million de clients, pour un investissement de 160 millions d'euros.

Aujourd'hui Egg France compte près de 90 000 abonnés. Le groupe va tout faire pour attirer entre 400 000 et 500 000 clients supplémentaires en 2003, puis en 2004, soit "un peu plus que les sommets atteints par Zebank à la fin de l'année dernière", a indiqué à Reuters Olivier de MONTETY Président du directoire d'Egg France.

La croissance de Zebank, entreprise lancée au printemps 2001, s'est affaiblie après l'annonce de sa cession par le groupe Bernard Arnault et Dexia, ses principaux actionnaires. Pour relancer la machine, Egg compte proposer de nouveaux produits financiers à des tarifs "très attractifs".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top