33 milliards de dollars de dette pour Worldcom

23 juillet 2002 à 00h00
0
Elle est loin l'époque glorieuse du rachat de MCI par une OPA historique. En cessation de paiements, l'opérateur téléphonique Worldcom est endetté à hauteur de 33 milliards de dollars et se place en cessation de paiement (chapitre 11) en espérant un hypothétique rebond.

Bien décidé à éviter la liquidation du deuxième opérateur américain, John SIDGMORE, actuel PDG de WorldCom, semble même être parvenu à négocier une rallonge de 2 milliards de dollars auprès des banques, afin de restructurer sa dette....!

Cette seconde chance, si elle était accordée à Worldcom, serait franchement immorale, puisque la société n'a cessé de mentir aux analystes financiers depuis plusieurs années. Mais dans un contexte économique particulièrement fragile, en particulier en Europe avec la faillite de KPN Qwest, la survie de Worldcom semble être d'une impérieuse nécessité afin d'éviter un effondrement global de toute une industrie.

A l'image de la bulle immobilière de la fin des années 80, les opérateurs télécom semblent avoir fini par croire à la spéculation qu'ils avaient eux même organisé. Dans un tel contexte, on peut légitimement se demander à quoi servent les autorités de régulation et de contrôle...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comment choisir votre téléviseur ? Tous nos conseils pour faire le bon choix
Qu'est ce que le réseau Tor ? Est-il infaillible ?
Xbox : Fable, Everwild et Perfect Dark pourraient ne sortir que sur la prochaine génération
Test Odroid Go Super avec Recalbox : une solution portable idéale pour le rétrogaming
Hans Zimmer compose ... des sonneries pour Oppo
Cerise, la première collision accidentelle en orbite
Windows 10X veut-il remplacer Windows 10 ?
Le Palais Idéal du facteur Cheval débarque dans Google Arts & Culture
Bon plan :  le casque audio sans fil Life Q30 Anker est en promotion chez Amazon
Quand la bande dessinée devient une aventure sonore : notre zoom sur Blynd
Haut de page