Sprint se sépare de 1 200 collaborateurs...de plus

Par Ariane Beky
le 15 juillet 2002 à 00h00
0

Après avoir annoncé l’ouverture de son réseau 3G pour "l’été 2002", l’opérateur américain Sprint annonce la suppression de 1 200 postes au sein du groupe.

Sprint, troisième opérateur longue distance aux Etats-Unis, a annoncé la suppression prochaine de plus d'un millier de postes, soit environ 6% de l'effectif total du groupe (80 000 collaborateurs).

"Nous déterminons en ce moment quels employés seront touchés et quels bureaux seront concernés", a signalé le porte parole du groupe.

Une chose est sûre cette réduction d'effectif concerne la division "global markets" de Sprint. Or, les villes de Dallas (Texas), Atlanta (Géorgie), Reston (Virginie), et Kansas City ont la plus large concentration d'employés dans ce département.

Ces licenciements s'accompagneront, dans certaines villes américaines, de l'abandon de plates-formes Internet "broadband" (DSL) gérées par l'opérateur. Ce dernier pourrait également combiner ses différents services d'hébergement afin de réduire ses coûts.

En avril dernier, Sprint annonçait un bénéfice pour le premier trimestre 2002. Néanmoins pour faire face à la concurrence de AT&T et MCI, et au ralentissement économique persistant dans les télécoms, l'opérateur cherche à se concentrer sur des marchés porteurs : la 3G notamment par le biais de sa filiale Sprint PCS (personal communication services).

Si l'on en croit Audiovox, fabricant de terminaux mobiles, Sprint pourrait officiellement ouvrir son réseau de téléphonie mobile de troisième génération le 10 août prochain.

"Nous faisons des progrès significatifs afin d'atteindre nos objectifs financiers, et de mieux nous positionner sur le marché pour répondre à la demande de nos clients en 2003 et bien au-delà", soulignait le Président de Sprint global markets group (GMG), Len LAUER, dans un communiqué.

En octobre 2001, Sprint a licencié 7 500 personnes, 3 000 postes supplémentaires ont été sacrifiés en février 2002... Ces licenciements minent le moral et le pouvoir d'achat des employés de l'opérateur, est-ce l'inverse pour ses actionnaires ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

L'Inde veut lancer une station spatiale d'ici 2030
Fiat Chrysler signe avec ENGIE pour offrir des solutions de charges électriques en Europe
88% des Américains consultent leur smartphone en regardant la TV
Le navigateur gamer Opera GX est accessible en early access
Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
scroll top