Opera lance un service de webmail payant

Jérôme Bouteiller
09 juillet 2002 à 00h00
0
L'internet payant continue de se développer. Editeur d'un logiciel de navigation, concurrent de Netscape ou d'Internet Explorer mais également d'un service de webmail gratuit, la société Opera Software présente un nouveau service "premium" de webmail.

Le service est facturé 15,99 $ par an et propose des fonctionnalités telles qu'un espace de stockage augmenté, l'usage de POP3, un vérificateur orthographique, des filtres Anti-Spam et bien entendu l'absence de publicités.

"OperaMail Premium offre la plus grande combinaison de services et de fonctionnalités pour une messagerie web, pour un coût moitié mmoindre que celui de nos deux principaux concurrents" Dean Kakridas, VP desktop products.

Tout comme les portails internet MSN avec Hotmail ou avec Yahoo mail, Opera se lance dans un nouveau modèle économique pour des services qui devaient initiallement servir de produits d'appel.
Présent sur de très nombreuses plate-formes (Windows, MacOS, OS/2, BeOS, Linux, Symbian,etc...) avec son logiciel de navigation, Opera Software s'aventure donc sur le terrain de la messagerie. Une orientation qui devrait contrarier Eudora, un autre éditeur de logiciel de messagerie qui était jusqu'à présent partenaire de l'éditeur norvégien.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Forfaits mobiles : 3 offres sans engagement pour payer moins cher 🔥
AMD : les caractéristiques des Radeon RX 6000 fuitent, une semaine avant leur présentation
Test Mario Kart Live : Home Circuit, un
Pour Google, la plainte du gouvernement américain pour abus de position dominante est
Disco Elysium : un fan réalise une sorte de demake avec des graphismes de Game Boy
Windows 10 : un problème de mise à jour majeur… enfin réglé !
Prime Vidéo : une catégorie regroupe les contenus qui vont sortir du catalogue
Windows 10 : la mise à jour d'octobre 2020 est immédiatement disponible
Xiaomi veut réduire de 60 % les plastiques de ses emballages de smartphone
Netflix teste la gratuité totale en Inde, durant deux jours
scroll top