Bertrand DELANOË inaugure la nouvelle pépinière Paris Cybervillage

27 juin 2002 à 00h00
0
Il n'y a pas que les couloirs de bus qui intéressent la nouvelle municipalité. En effet, le Maire de Paris, Bertrand DELANOË, accompagné de Christian SAUTTER(MdP), Danièle AUFFRAY (MdP), Jean-Louis JAMET (CCIP) et Elisabeth HERVIER (CCIP) a inauguré la nouvelle pépinière 'Paris CyberVillage', boulevard MacDonald, dans le 19e arrondissement, destinée à accueillir les jeunes pousses de la capitale.

Fruit de la collaboration de la Mairie de Paris, de la région Ile-de-France et de la chambre de commerce et d'industrie de Paris, ce nouvel incubateur de 5.000 m² a bénéficé d'un investissement de 6.5 millions d'euros. Il permet à la ville de porter de 3000 à 8500 m² la capacité d'hébergement de jeunes sociétés innovantes de la ville.

Souhaitant redynamiser le nord-est parisien, cet incubateur s'inscrit dans le projet "PARVI" (Paris Ville Numérique) consistant à donner à Paris le statut d'une véritable capitale technologique. "Paris est une technopole qui s'ignore" indique ainsi Christan SAUTTER, qui souhaite d'ailleurs porter à 20.000 m² la capacité totale de la ville, d'ici 2006, avec l'ouverture, dans le sud de Paris, de pépinières dédiées aux biotechnologies.

Géré par Paris Développement et ayant bénéficé des conseils de Laurent EDEL (créateur de Republic Alley), ce nouvel incubateur est déjà un succès puisqu'il accueille une vingtaine de jeunes pousses développant des logiciels (DirectSkills, Exalead, Sequantis, MetaWings), des services internet (AXS Marine, SpecialChem, iPropi, Editoo, Holis Developpement), du multimédia (Websters France, Avivias, Ekkla Research, Daumas informatique, Oïko), les services (Plurimind, Global Contact) et les réseaux (Quadrillium, Simmedia Stream, Cambio, Qosmos).

Disposant d'environ 30 places, la pépinière pourrait afficher 'complet' avant la fin de l'année. Pour les jeunes pousses intéressées, Paris Developpement impose 4 conditions :
- appartenir au secteurs internet et multimédia
- être crée depuis moins de 3 ans
- disposer d'un potentiel de développpement reposant sur un contenu technologique fort
- avoir réalisé un premier tour de table ou disposer de capacités d'autofinancement.

Christian SAUTTER a enfin précisé que la mairie disposait quelques jours par mois du Palais BROGNIARD, place de la Bourse et qu'elle n'excluait pas de relancer des rencontres type 'FirstTuesday', de manière périodique, sur des thèmes liés aux nouvelles technologies ou aux biotechnologies.

Dans un contexte marqué par l'effondrement boursier des valeurs TMT et du quasi arrêt des opérations d'amorçage ou de capital risque, le volontarisme des collectiviés locales parisiennes est donc le bienvenu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test de It Takes Two : il en faut deux pour être heureux
Raspberry Pi : notre top 10 des projets les plus insolites
Age of Empires IV sortira a l’automne et dévoile du gameplay
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Accusé d'ambiance toxique depuis 3 ans, Quantic Dream annonce gagner ses procès
Les serveurs de GitHub piratés pour du minage de crypto, l'entreprise enquête
Test Huawei freebuds 4i : les True Wireless ANC abordables gagnent encore en puissance
Les téléviseurs LG enroulables sont désormais disponibles en précommande
Destroy All Humans! se posera sur Nintendo Switch en juin
Haut de page