Galileo propose des web services à l’industrie du voyage

Par
Le 25 juin 2002
 0

La filiale de Cendant Corporation, l’américain Galileo International, commercialise des services web à destination des entreprises du tourisme.

Galileo International, prestataire de services de distribution globale électronique (e-GDS), va proposer des services web, évolution de ses produits actuels XML Select, à son cœur de cible : les agences et fournisseurs de l'industrie touristique.

Interfaces indépendantes de la plate-forme technologique, ces services web doivent permettre aux utilisateurs d'accéder directement aux informations proposées par Galileo.

Ainsi, les agences de voyage, éditeurs et fournisseurs de produits touristiques (transport aérien, hôtel, location de voitures, excursions et croisières) pourront transmettre plus rapidement à leur propre clientèle des informations sur les voyages et autres réservations.

Erick MORAZIN, Directeur général de Galileo France précise :

"Aujourd'hui ces services sont mis en place auprès d'une clientèle sélectionnée, mais dans les mois à venir, nous les proposerons à la totalité de nos clients et leurs fournirons une passerelle vers une suite d'informations et de services commerciaux centralisés."

Galileo International annonce connecter 44 000 agences de voyages à 500 compagnies aériennes, à 40 loueurs de voitures, à 47 000 hôtels, à 370 tour opérateurs et aux principales compagnies de croisières à travers le monde.

'Galileo Wireless' et 'trip.com', site web américain dédié au tourisme de loisirs, ont déjà intégré à leurs systèmes des données météorologiques en provenance des serveurs Galileo.

Par ailleurs, des voyagistes utiliseront bientôt les services web hébergés par Galileo afin d'accéder à certaines données telles que les tarifs aériens et la disponibilité des vols. Par la suite, ces informations pourront être présentées directement sur leurs sites web.

Le prix de ces services, disponibles pour tous au troisième trimestre 2002, a été fixé sur la base d'une licence annuelle et sur un modèle de transaction de service rémunéré.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top