SAP - Microsoft, le choc des titans de l’ERP en 2003

13 juin 2002 à 00h00
0
Pour la troisième fois, tente de prendre pied sur le marché des PME - PMI, et annonce aujourd'hui en France sa nouvelle offre SAP Business One. Cette annonce arrive quelques semaines après l'annonce du rachat de l'éditeur Navision par Microsoft et de la stratégie de ce dernier en matière de progiciels de gestion d'entreprise.

SAP fête aujourd'hui ses 30 ans (R/1 est né en 1972), et les 15 ans de sa filiale française. Avec 18 000 clients, et 50 000 installations dans le monde, SAP est de très loin le leader du marché des progiciels de gestion d'entreprise. Microsoft a fêté il y a quelques mois, le premier anniversaire du rachat de Great Plains. Annoncé le 7 mai dernier, le rachat de Navision, et de sa base de 136 000 clients dans le monde, vient compléter la nouvelle position de Microsoft sur ce marché. Avec 29 ans d'écart, ces deux mastodontes du monde du logiciel vont prochainement se retrouver sur le même marché, celui des entreprises moyennes. Une cible identique, mais des approches très différentes. SAP, empereur de l'ERP pour les grandes entreprises, descend peu à peu vers « la France d'en-bas », celle des PME - PMI qui composent notre tissu industriel. Microsoft de son côté, après avoir envahi le poste de travail, professionnel et personnel, en mettant un clavier au bout de nos doigts, tente de remonter vers les entreprises. Se rejoindront-ils ? Qui l'emportera ?

Analyse

SAP a pour lui la compétence et l'expérience dans la mise en place de dizaines de milliers de progiciels intégrés dans le monde, auprès des grandes entreprises, mais également de leurs filiales, plus petites. Mais l'éditeur allemand traîne l'image d'un progiciel long et complexe à installer, donc coûteux, dont le retour sur investissement est loin d'être évident à calculer. Leo Apotheker, Président des opérations mondiales de l'éditeur l'a dit ce matin, « Nos clients nous qualifient de « Mercedes de l'informatique », mais tout comme Mercedes, nous allons développer plusieurs gammes de produits, de la Classe S à la Smart ».

Microsoft connaît bien le monde de la PME, il y vend des systèmes d'exploitation, des outils bureautiques, des bases de données. Pas une PME informatisée qui ne soit cliente de la firme de Bill GATES. Mais Microsoft s'est toujours contenté de proposer des solutions technologiques, jamais applicatives. Outre l'éventuel conflit avec son réseau de partenaires, Microsoft va devoir apprendre le monde des progiciels de gestion, du CRM à la simple comptabilité.

SAP a donc annoncé son nouveau progiciel, SAP Business One, un progiciel clef en main, destiné aux entreprises jusqu'à 250 utilisateurs. Selon l'éditeur, 800 clients auraient déjà choisi cette solution, qui s'applique aux PME - PMI, mais également aux petites filiales de grands groupes, tentées par l'harmonisation globale de leur système, mais inquiètes de la mise en place d'une solution SAP haut de gamme. Microsoft de son côté, façonne son offre, basée sur les rachats de Great Plains et de Navision, pour proposer d'ici la fin de l'année, un ERP complet, principalement basé sur les produits de Navision pour le mid-market et sur ceux de Great Plains pour les TPE.

Qui va l'emporter ?

Difficile bien entendu d'apporter une réponse définitive à cette question.

SAP a déjà tenté plusieurs fois d'accrocher le marché des PME, avec plus ou moins de succès - plutôt moins en France. Première offre, il y a cinq ans environ, un programme d'installation rapide, qui visait à réduire le coût de paramétrage et de déploiement de la solution ; Deuxième offre, le lancement de mySAP.com dont l'un des premiers objectifs était de proposer d'accéder à la puissance de SAP via une offre ASP, mais c'était la « nouvelle économie »... et cette offre n'a jamais séduit les PME. Troisième offre, SAP Business One, basée sur le rachat de la société israélienne TopManage, annoncée au Cebit en début d'année, détaillée à Orlando la semaine passée et à Paris aujourd'hui même. Cette nouvelle offre présente tous les atouts, fonctionnels, techniques, et financiers pour séduire les PME. Sauront-elles profiter de l'expérience acquise par SAP dans les progiciels de gestion ?

Microsoft est de son côté, confronté à deux challenges : découvrir le monde des applications d'entreprise, mais il pourra pour cela s'appuyer sur la compétence des équipes de Navision ; mais également faire migrer son réseau de revendeurs, qui d'une position de partenaires risquent de devenir pour certains directement concurrents.

Cette bataillé est également technologique car deux standards s'affrontent : SAP a choisi le standard J2EE, dérivé de Java, tandis que Microsoft pousse son nouveau standard .Net.

En conclusion

Le choc de titans entre SAP et Microsoft ne se produira pas dès demain. Ne serait-ce qu'en raison des définitions de chacun. Pour SAP, entreprise de 200 personnes est une petite entreprise. Pour Microsoft, une PME est une entreprise de 50 à 150 personnes. Mais il ne fait aucun doute que les deux extrêmes se retrouveront d'ici quelques temps, sans doute courant 2003. Les premières annonces de contrats gagnés par Microsoft contre SAP, ou par SAP contre Microsoft, seront le signe du début de la rencontre ! Seule solution pour les éditeurs locaux qui voudront tirer leur épingle du jeu, jouer la différence : proposer des solutions très verticalisées (comme Cegid avec l'hôtellerie, et le textile, comme CCMX, comme Qualiac, comme Adonix...), ou jouer à fond la carte locale, c'est-à-dire séduire les entreprises qui hésiteront à choisir entre Redmond et Walldorf, t préfèreront garder leur fournisseur de Ploumazec !

-------------------------------------
Philippe Nieuwbourg est Directeur Associé Marcom Génération
Pour le contacter e-mail : philippe@nieuwbourg.com
-------------------------------------
Modifié le 18/09/2018 à 14h11
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Fujitsu va proposer des services wireless via la norme PHS
MSN Hotmail s'ouvre aux SMS avec Mobileway
L’UE organise une audition publique sur le dégroupage de la boucle locale
L'Open Mobile Alliance va remplacer le Wap Forum !
Fujitsu va proposer des services wireless via la norme PHS
Fujitsu va proposer des services wireless via la norme PHS
MSN Hotmail s'ouvre aux SMS avec Mobileway
L’UE organise une audition publique sur le dégroupage de la boucle locale
L'Open Mobile Alliance va remplacer le Wap Forum !
Fujitsu va proposer des services wireless via la norme PHS
Haut de page