Vivendi Universal cède Telepiù à Murdoch pour 1,5 milliard d'euros

pulmo
10 juin 2002 à 00h00
0
Vivendi Universal procède à un revirement « stratégique » et solde son aventure de télévision à péage en Italie !

Après avoir investi massivement pour contrôler le marché de la télévision payante dans le pays, le groupe présidé par Jean-Marie MESSIER, contraint de céder certains actifs pour se désendetter, annonce la vente de Telepiu, détenu par Canal +, à son concurrent News Corp, la firme de Rupert Murdoch, qui contrôle Stream en Italie.

La cession se fait sur la base de 1.000 euros par abonné, a indiqué VU et la transaction s'élève à 1,5 milliard d'euros dont une reprise de dette financière à hauteur de 750 millions d'euros.

L'abandon des activités de télévision payante italiennes devrait permettre au groupe de réduire de 1,2 milliard d'euros son endettement, qui était de 17,1 milliards pour le pôle médias fin mars 2002.

Avec cette opération, les deux groupes mettent également fin à des mois d'hostilités. Vivendi Universal va suspendre son action en justice contre une filiale de News Corp, NDS, accusée de piratage de logiciels de Canal+ tandis que le magnat australo-américain renonce à poursuivre le groupe de Jean-Marie Messier qui s'était engagé à racheter Stream.
Modifié le 18/09/2018 à 14h10
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top