L'IPEA, association du référencement, s’ouvre au plus grand nombre

05 juin 2002 à 00h00
0
L'IPEA, Internet Positioning European Association, présente ses nouvelles orientations pour débuter sa troisième année d'activité.

Association à but non lucratif (loi de 1901) regroupant des sociétés de référencement de sites internet, l'IPEA a été fondée en 2000 par : , Abondance, 1ère Position, Snarx, 404 Found, CVFM, et Ad'oc

L'IPEA a établi une charte déontologique pour le référencement "éthique", contre le spam :

"Le but de cette charte est de faire en sorte que les outils de recherche, et les référenceurs travaillent ensemble pour bâtir de meilleurs outils de recherche et, par là-même, fournissent de meilleures réponses aux visiteurs des annuaires et moteurs."

L'IPEA s'est donnée pour principales missions de fédérer les entreprises du référencement, et de devenir une véritable force de proposition.

L'association cherche donc à devenir un interlocuteur essentiel entre les référenceurs et les outils de recherche.

Pour cela l'équipe dirigeante de l'IPEA a choisi d'ouvrir les portes de l'organisation à tous les professionnels du référencement ainsi qu'aux responsables de moteurs et annuaires de recherche.

Le montant de la cotisation annuelle a été fixé à 50 euros, au lieu de 600 euros précédemment !

Par ailleurs, des rencontres professionnelles seront organisées tous les deux ou trois mois. La première, "référenceurs - outils de recherche", se déroulera le 26 juin prochain de 19 heures à 22 heures au Web Bar de Paris.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Centres de contacts IP : Aspect et IBM dynamisent leur partenariat
L’AFUL invite les politiques à soutenir le logiciel libre et la libre concurrence
Le succès du MMS devrait surpasser celui du SMS dès 2005
Alcatel Optronics va réduire ses effectifs de 25%
Atos reprend KPMG Consulting au Royaume-Uni et aux Pays-Bas
Centres de contacts IP : Aspect et IBM dynamisent leur partenariat
L’AFUL invite les politiques à soutenir le logiciel libre et la libre concurrence
Le succès du MMS devrait surpasser celui du SMS dès 2005
Alcatel Optronics va réduire ses effectifs de 25%
Atos reprend KPMG Consulting au Royaume-Uni et aux Pays-Bas
Haut de page