MMS : Orange choisit Ericsson, TIM et Telefonica optent pour Nokia

Jérôme Bouteiller
04 juin 2002 à 00h00
0
Les équipementiers scandinaves ont toujours autant de succès. Selon nos informations, l'opérateur mobile Orange aurait choisit le MMS center Ericsson tandis que Telecom Italia Mobile et annoncent avoir opté pour la technologie de Nokia.
Les MMS centers permettent aux opérateurs de gérer l'envoi et la réception des MMS, les évolutions des SMS. Ces solutions sont plus complexes que pour le SMS car désormais, ils doivent supporter l'envoi et la réception de fichiers multimédia (support du son et de l'image), doivent être compatibles avec les autres technologies MMS et garantir une rétro-compatibilité, en WAP, avec les terminaux non MMS.

En France, SFR et Orange sont donc clients du MMSc Ericsson, tandis que BouygTel a opté pour la technologie de Comverse. Les premiers terminaux comme le T68i Sony-Ericsson sont en vente depuis quelques semaines et les services MMS devraient officiellement être lancés fin 2002.

Couplé au SMS+, le MMS devrait séduire de nombreux éditeurs de contenus en proposant à la fois un modèle économique, une audience de plusieurs millions de clients potentiels, et un média adapté à la presse ou au divertissement.

Selon Ericsson, le MMS pourrait dépasser le SMS dès 2005, quand bien même ce dernier n'en finit pas de progresser (103 milliards de SMS en 2001, 140 milliards en 2002, probablement 200 milliards en 2003 selon les analystes).
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top