Etude sur le marché du contenu on line

Par
Le 28 décembre 2001
 0

Une étude réalisée par l’agence "Avec des Mots" sur les besoins en contenus web des annonceurs, montre la naissance d'un marché en structuration.

Une étude réalisée par l'agence "Avec des Mots" sur les besoins en contenus web des annonceurs, montre la naissance d'un marché en structuration.

L'agence de contenu rédactionnel Avec des Mots a profité de sa présence sur le premier salon icontenus pour réaliser une étude auprès des visiteurs sur le thème : « état des lieux et perspectives du marché du contenu on line ».

Ainsi, l'agence constate l'émergence d'un nouveau métier au périmètre d'action encore limité. Les annonceurs sont conscients que depuis quelques années sont apparus des spécialistes de l'écriture on line. 73% désignent ces spécialistes comme les interlocuteurs privilégiés loin devant les agence Web et les agences d'édition classiques. « Il est cependant intéressant de constater que nos premiers concurrents sont en fait les rédacteurs indépendants » explique Stéphanie Guillaume, directrice associée de l'agence.

S'ils ont conscience de l'émergence de ce nouveau métier, les annonceurs sont peu nombreux à y avoir déjà eu recours et pourtant 83% de ceux qui ont fait appel à une agence de contenu se sont déclaré satisfaits.

Ce que les annonceurs attendent de leur agence de contenu rédactionnel demeure encore assez pauvre : la qualité rédactionnelle, de la créativité et de la réactivité. Mais ils ne sont que 19% à attendre du conseil éditorial et 24% à lui demander de prendre en charge l'ensemble de la communication écrite des entreprises (tous supports). Le métier est donc reconnu, mais le périmètre n'est pas encore bien compris, donc bien utilisé.

Parallèlement, l'agence constate la fin de l'hégémonie de la technique sur le contenu. Pendant longtemps se définissait le contenant (l'esthétique, l'ergonomie et les fonctionnalités) et ensuite se posait la question des contenus « pour remplir ».
Aujourd'hui, la situation semble avoir nettement évolué puisque les annonceurs sont 60% à affirmer que la production éditoriale et la conception graphique doivent intervenir conjointement, voire que le contenu (le fond) conditionne la forme.

Enfin, les annonceurs seraient optimistes : ils sont 84% à affirmer que le marché du contenu rédactionnel on line va croître. Pour les 16% restant il va stagner.

« Le temps du simple copié/collé des documents écrits pour remplir les sites web des entreprises est révolu. L'heure est à la production d'un contenu dédié, spécifique, riche et actualisé, complémentaire aux supports papier. » conclut Stéphanie Guillaume.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top