Palm retient Texas Instruments pour ses futurs terminaux

20 septembre 2018 à 15h39
0
Le constructeur d'ordinateurs de Poche Palm retient Texas Instrument pour lui fournir les composants de ses futurs terminaux mobiles.

Malmené par les PocketPC et les clônes de chez Sony et Handspring, Menacé par les futurs médiaphones sous Symbian, Palm semble reprendre son destin en main. Après avoir scindé ses activités entre une brance logicielle et une brance matérielle, Palm a décidé de retenir l'architecture ARM pour sa future gamme de terminaux de poche. Et c'est Texas Instrument, constructeur du processeur OMAP, qui sera le fournisseur.

Contrairement aux PocketPC, tous fidèles à Intel et son StrongArm, Palm conserve sa différence en décidant de travailler avec Texas Instrument mais en faisaint, pour le coup, une infidélité à , dont les Processeurs DragonBall équipaient les produits sous PalmOS depuis sa création.

TI fournira également des modules GSM/GPRS et d'autres composants, afin de permettre à Palm, à l'image de Handspring, Trium ou Sagem, de lancer des produits intégrés.

Géant de l'ordinateur de poche, Palm n'en reste pas moins un nain dans le domaine de la téléphonie mobile, où Nokia, Motorola et SonyEricsson ne cachent pas leur volonté de proposer des médiaphones, aux capacités d'organisation comparables à celles proposées par les célèbres assistants personnels.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Certplus va certifier les documents en PDF d’Adobe
NETg ajoute le MBA de Cardean University à son offre e-learning
Sun Microsystems présente sa nouvelle plate-forme e-learning 'globale'
Un patch pour Outlook Express 5.5/6.0
Bruxelles va lancer un programme e-learning pour
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Certains modèles Nokia pourraient être endommagés par des SMS
Haut de page