Nortel NetWorks France pourrait supprimer 750 emplois

Ariane Beky
12 décembre 2001 à 00h00
0
L'équipementier télécom canadien Nortel NetWorks supprimerait 750 emplois en France dans le cadre de son plan de restructuration globale.

Le programme de restructuration de Nortel NetWorks pourrait se traduire par la suppression de 750 postes en France, soit environ 16% des effectifs actuels, signale le quotidien Les Echos dans son édition de mercredi.

Les sites de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), de Courbevoie (Hauts-de-Seine), et l'un des trois sites de Guyancourt dans les Yvelines, seront fermés et transférés vers d'autres locaux, précise le journal en citant Michel CLEMENT, Président directeur général de Nortel NetWorks France.

A Guyancourt est basé le centre des activités réseaux mobiles GSM et UMTS du groupe en France, à Marne-La-Vallée, Courbevoie et Valbonne, les activités Europe de Nortel Networks.

Le plan social a été soumis au comité central d'entreprise de Nortel France. Quant au processus de consultation, il devrait se terminer début janvier.

A l'issue du plan social, Nortel devrait compter 4 000 salariés en France, contre plus de 6 000 l'an dernier.

Ces réductions d'effectifs font partie du dernier volet de la restructuration annoncée par le siège canadien de Nortel au début du mois d'octobre 2001. Ce plan table sur la suppression de 20 000 emplois dans le monde.

Il y a un an Nortel Networks finalisait le regroupement de ses activités en France (Nortel Networks et Matra Nortel Communications) au sein de deux sociétés et en confiait la direction à Michel CLEMENT.

L'an dernier Nortel France réalisait un chiffre d'affaires de plus de 14 milliards de francs (2,13 milliards d'euros), ses activités de défense incluses. Elles ont été cédées depuis.
Modifié le 18/09/2018 à 14h10
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top