France Telecom cède STMicroelectronics pour alléger sa dette

Par
Le 10 décembre 2001
 0

France Télécom, dont la dette s’élève à 65 milliards d’euros, pourrait retirer environ 4 milliards de la cession de l'ensemble de ses titres STMicro

France Télécom, dont la dette s'élève à 65 milliards d'euros, pourrait retirer environ 4 milliards de la cession de l'ensemble de ses titres STMicro

France Telecom en route vers le désendettement ? Ce lundi matin, le groupe de défense et d'aéronautique italien Finmeccanica et l'opérateur historique français ont annoncé le placement privé auprès d'investisseurs institutionnels de 60 millions d'actions STMicroelectronics soit 7% du capital du fabricant franco-italien de semi-conducteurs.

Le produit de cette cession sera réparti à égalité entre France Télécom et Finmeccanica jusqu'à concurrence de 50 millions d'actions et, au-delà, dans une proportion de 74% pour l'opérateur français de télécommunications et de 26% pour le groupe italien, indique un communiqué.

Simultanément, France Télécom émettra pour 1,1 à 1,5 milliard d'euros d'obligations échangeables en 22 à 26 millions d'actions STMicroelectronics à partir du 2 janvier 2004.

Grâce à ce double placement, France Télécom, dont l'endettement s'élevait à 64,9 milliards d'euros fin juin, va pouvoir réduire sa dette d'environ 3 milliards d'euros et engranger dès cette année « une plus-value d'environ 1,1 milliard d'euros ».

Lors d'une conférence téléphonique, Louis Vinciguerra, le directeur financier de France Télécom a précisé que le groupe pourrait, conformément à un nouveau pacte d'actionnaires conclu entre les trois parties (le groupe nucléaire français Areva, France Télécom et Finmeccanica), céder le solde de ses 25 millions d'actions STM d'ici six mois, c'est-à-dire à partir de juin 2002. Il n'a pas exclu une émission d'obligations échangeables.

« Si on prend le cours de vendredi soir, ces 25 millions valent environ un milliard », a ajouté Jean-Louis Vinciguerra. Ce qui ferait au total 4 milliards d'euros. Et il a conclu « C'est pour nous, dans le programme de désendettement, une grande satisfaction.»

L'opération qui avait largement filtré sur les marchés financiers vendredi, avait provoqué une chute de 5,4% de l'action STM à la bourse de Paris. Ce lundi, vers 16h30, l'action continue son plongeon en baisse de 6.04% marquant le plus fort volume échangé de la cote.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top