France Telecom cède STMicroelectronics pour alléger sa dette

Par pulmo
le 10 décembre 2001
 0

France Télécom, dont la dette s’élève à 65 milliards d’euros, pourrait retirer environ 4 milliards de la cession de l'ensemble de ses titres STMicro

France Télécom, dont la dette s'élève à 65 milliards d'euros, pourrait retirer environ 4 milliards de la cession de l'ensemble de ses titres STMicro

France Telecom en route vers le désendettement ? Ce lundi matin, le groupe de défense et d'aéronautique italien Finmeccanica et l'opérateur historique français ont annoncé le placement privé auprès d'investisseurs institutionnels de 60 millions d'actions STMicroelectronics soit 7% du capital du fabricant franco-italien de semi-conducteurs.

Le produit de cette cession sera réparti à égalité entre France Télécom et Finmeccanica jusqu'à concurrence de 50 millions d'actions et, au-delà, dans une proportion de 74% pour l'opérateur français de télécommunications et de 26% pour le groupe italien, indique un communiqué.

Simultanément, France Télécom émettra pour 1,1 à 1,5 milliard d'euros d'obligations échangeables en 22 à 26 millions d'actions STMicroelectronics à partir du 2 janvier 2004.

Grâce à ce double placement, France Télécom, dont l'endettement s'élevait à 64,9 milliards d'euros fin juin, va pouvoir réduire sa dette d'environ 3 milliards d'euros et engranger dès cette année « une plus-value d'environ 1,1 milliard d'euros ».

Lors d'une conférence téléphonique, Louis Vinciguerra, le directeur financier de France Télécom a précisé que le groupe pourrait, conformément à un nouveau pacte d'actionnaires conclu entre les trois parties (le groupe nucléaire français Areva, France Télécom et Finmeccanica), céder le solde de ses 25 millions d'actions STM d'ici six mois, c'est-à-dire à partir de juin 2002. Il n'a pas exclu une émission d'obligations échangeables.

« Si on prend le cours de vendredi soir, ces 25 millions valent environ un milliard », a ajouté Jean-Louis Vinciguerra. Ce qui ferait au total 4 milliards d'euros. Et il a conclu « C'est pour nous, dans le programme de désendettement, une grande satisfaction.»

L'opération qui avait largement filtré sur les marchés financiers vendredi, avait provoqué une chute de 5,4% de l'action STM à la bourse de Paris. Ce lundi, vers 16h30, l'action continue son plongeon en baisse de 6.04% marquant le plus fort volume échangé de la cote.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top