Christian JUMELET présente le serveur EAI DataExchanger XP

Par Ariane Beky
le 22 octobre 2001
 0

Christian JUMELET, VP marketing & business development chez Cross Data Base Technology, aborde les spécificités techniques de DataExchanger XP Server.

Christian JUMELET, VP marketing & business development chez Cross Data Base Technology, aborde les spécificités techniques de DataExchanger XP Server.

AB - Monsieur JUMELET, bonjour. Pouvez-vous présenter brièvement votre parcours et votre société Cross DataBase Technology ?

CJ - Bonjour. J'ai un profil un peu atypique. En effet, après un passé riche dans des organisations internationales (concepteur de logiciels, directeur de systèmes d'information, auditeur), j'ai orienté ma carrière auprès de sociétés de services et de logiciels en tant que business developer avec une vision marketing forte.

Co-fondateur de la société avec Denis SCHIRRA, Directeur des technologies et CEO, j'occupe à ce jour la fonction de VP marketing & business development.

Cross Data Base Technology est née le 1er Janvier 1997.

J'ai moi même apporté mon expérience des entreprises et de leur problématique, et donné la vision des technologies manquantes dans le segment de l'intégration. Denis SCHIRRA, de par son expertise technologique dans le monde de la base de données et de la portabilité, a conçu l'architecture et réalisé la suite EAI (enterprise application integration) DataExchanger XP.

La société compte plus de 20 salariés, son siège social et son centre de R&D se trouvent au sud de Nantes. Plus de 50 clients en France et 10 en Europe utilisent quotidiennement en production DataExchanger XP Server pour des missions critiques d'intégration.

Cross Data Base Technology est membre du groupe de travail EAI AFNOR et de l'organisation internationale SyncML visant à définir le standard de synchronisation pour les équipements nomades et mobiles.

La commercialisation des logiciels DataExchanger est assurée par un réseau de revendeurs et d'intégrateurs à taille européenne ainsi que par un programme OEM auprès des éditeurs de logiciels.

AB - Quelles technologies et fonctionnalités utilise cette nouvelle version de DataExchanger XP Server ?

CJ - Le serveur d'EAI DataExchanger permet l'intégration généralisée : Mobiles, Internet, front office, back office, Business Intelligence.

Il s'agit donc d'un serveur d'intégration pour l'entreprise étendue (EAI Server) qui automatise les échanges et partage les informations pour la mise en place de solutions de commerce électronique, gestion de la connaissance, ERP (progiciels de gestion), gestion de la relation client. Ceci à partir de toutes les données des entreprises : bases de données, progiciels, applications spécifiques, groupware, portail et applications personnelles.

DataExchanger apporte des services de type : extraction, synchronisation, transformation, publication, gestion d'alertes, web services, pour l'entreprise.

DataExchanger XP Server dispose de connecteurs natifs pour MS Biztalk, XML, SAX, DOM, SQL Server, bases de données et ODBC, MS MQ, Active Directory, LDAP, connecteurs ERP, serveurs d'application Websphere, Weblogic (EJB), MS Exchange, MS Outlook, Lotus, Input et Output Management (spool, fax, print, PDF), mobilité (SyncML, RelML).

DataExchanger XP Server est disponible pour tout système Windows 95, 98, NT4, 2000, XP sous forme d'un binaire natif Windows de 3Mo, distribuable par Internet. Il permet un accès à tous les systèmes d'exploitation de l'entreprise : Windows, Unix, VMS, Linux, AS/400, HP3000, Mainframe, etc.

AB - Les utilisateurs de cette solution EAI sont-ils uniquement des techniciens ?

CJ - L'offre DataExchanger XP Server est destinée aux grands comptes et PMI/PME, aux directeurs informatiques, architectes et chefs de projets et intégrateurs de solutions EAI, ERP, Business Intelligence, applications mobiles.

Les utilisateurs de cette solution EAI ne sont cependant pas uniquement des techniciens. Les utilisateurs fonctionnels et opérationnels dans l'entreprise sont concernés comme peuvent en témoigner nos clients.

AB - A quel tarif est proposée la nouvelle génération de DataExchanger ?

CJ - La grille tarifdaire de DataExchanger XP Server est la suivante :

Version Robot : 2 500 euros. Il s'agit du logiciel hors Database, dédié au transfert de fichiers et robot d'exploitation, sans gestion de bases de données ni de fonctions avancées XML, LDAP, etc.

Version Desktop : 7 500 euros. La Licence est locale strictement mono-utilisateur sur des bases de type Desktop : Texte, Excel, Dbase, Paradox, Sage100, Foxpro, Filemaker, MS Access, SQL Anywhere local...

La version Windows est facturée 15 000 euros. Elle autorise l'accès à toutes bases de données situées sur des serveurs Windows mono-processeur : XML, LDAP, SQL Server, Informix, Sybase, SQL Anywhere réseau, Oracle, Lotus...

La version entreprise à 25 000 euros, autorise l'accès à l'ensemble des bases de données de l'entreprise sauf Mainframe : XML, LDAP, SGBD sur serveur Windows multi-processeurs, Unix, Linux, AS/400, VMS, , etc.

Enfin la version mainframe est facturée 37 000 euros. Elle offre un accès à n'importe quelle base de données, y compris les Mainframe , , Unisys, NCR, etc.

AB - Qu'est-ce qui distingue votre offre sur le secteur des serveurs d'intégration d'application par rapport à la concurrence ?

CJ - Le serveur EAI DataExchanger XP (eXtended Power) accroît la puissance des logiciels qui l'utilisent par la mise à disposition de services d'intégration, comme les autres serveurs concurrents mais en ajoutant de nouveaux services tels que :

Synchronisation pour la mobilité
Publication généralisée
Gestion d'alertes
Extraction généralisée

Les différenciateurs sont également :

Atelier de développement objet de scénario EAI
Logiciel EAI ''OEMisable''
Courbe d'apprentissage rapide moins de 5 jours
Qualité graphique et ergonomique
Tarification adaptée au déploiement dans l'entreprise distribuée
Conception technologique innovante et révolutionnaire 3 MO pour un serveur EAI
Mise en œuvre rapide (inférieure à 50 jours/hommes) dans l'entreprise pour des projets complexes
Taux de réutilisation du logiciel très forte dans l'entreprise pour des projets divers dû à la richesse fonctionnelle.

AB - Quelles sont les attentes des entreprises en la matière ? Pouvez-vous nous donner des exemples concrets ?

CJ - Les entreprises veulent pouvoir mettre en place rapidement les solutions de front office que sont le CRM, SCM, ERM, SRM, SFA ainsi que les places d'achats et de marchés.

Les besoins d'échanges, d'intégration et de synchronisation avec le développement du marché mobile sont de plus en plus nombreux.

La réactivité doit être la plus grande possible pour rester compétitif tout en s'assurant d'obtenir l' information pour décider et améliorer la gestion de la connaissance.

DataExchanger XP, brique logicielle complémentaire de Windows, répond aux attentes des entreprises de manière intuitive et intégrée. Nos clients grands comptes et intégrateurs en sont la preuve.

L'usage de DataExchanger XP est plus répandu pour les places de marché (Selliance - Crédit Lyonnais) utilisant le logiciel ARIBA avec le serveur d'application de BEA WEBLOGIC, ORACLE Application et DataExchanger XP pour la réplication bi directionnelle XML, SQL, et le routage des flux vers les tiers.

Les sites BtoC (www.rueducommerce.com, www.telemarket.fr ), les sociétés comme FERRERO pour la refonte de sa logistique (SCM) utilisant de concert JAVA, IBM WEBSPHERE et DataExchanger XP Server, les sociétés comme VINS NICOLAS pour la télé collecte des nouveaux points de vente "BARS à VINS" et intégration dans l'ERP central, les sociétés comme CHS METROLOGIE, Groupe JEULIN, RENAULT, PANEUROLIFE Assurance, TOYS R'US, comptent parmi nos clients.

Les éditeurs de logiciels qui ''OEMise'' la technologie comme www.mybooster.com logiciel de SRM, www.logarithme.fr logiciel de logistique, les intégrateurs comme Groupe IBS (www.ibs-france.com , Cross Systèmes, Business et Décision, ANSWARE, DREAMSOFT, GFI, HOMSYS, Technology for people (www.t4p.ch ), utilisent également DataExchanger XP.

AB - Où en est le secteur de l'édition de logiciels d'infrastructure aujourd'hui ?

CJ - En 1999, 27 acteurs au monde étaient sur ce marché. En 2000, 35 acteurs pour un marché estimé à 1.3 milliard de dollars, et à 5.55 milliards de dollars en 2005 selon les estimations du Gartner group.

Les acteurs sont principalement nord-américains à l'exception de la société SOPRA ayant récemment créé une filiale au nom de Axway software pour commercialiser son offre.

L'annonce nouvelle de JCA (la nouvelle connectivite JAVA pour les ERP) oblige les acteurs installés à revoir à la baisse de -30 % à
-40 % le prix de leurs solutions EAI.

Le remue-ménage dans l'édition des logiciels d'infrastructure ne fait que commencer dans la mesure où les besoins sont importants et le segment de la grosse PME et des départements grands comptes ne sont pas adressés par les éditeurs actuels.

Le serveur d'intégration est un besoin généralisé pour tous : du particulier, au groupe de travail, à l'entreprise.

AB - Quel sont les objectifs à moyen terme de Cross Data Base ?

CJ - Notre objectif , à court terme, est de devenir un serveur d'intégration incontournable pour le marché hexagonale et à moyen terme de prendre des parts de marchés significatives en Europe.

AB - Souhaitez-vous ajouter un commentaire pour conclure ?

CJ - Notre marché est très large : l'individu, la PME et les grands comptes ont tous besoin de synchroniser, d'échanger, de publier de l'information entre eux. C'est une innovation technologique révolutionnaire du monde du logiciel. Voilà ce qu'apporte DataExchanger XP en permettant l'intégration généralisée.

Enfin, voici une intervention de mon collègue Denis SCHIRRA, co-fondateur de Cross DataBase Technology : ''DataExchanger XP Server est le seul EAI du marché natif Windows 32bit, de moins de 3 Mo exécutable et déployable aux quatre coins de l'entreprise, en complément de MS Biztalk Server dans la stratégie Windows NT- 2000 - NT- .NET, des serveurs d'application pour les problématiques d'échanges et d'interfaçage hétérogène distribué, et des solutions de mobilité."

AB - Monsieur JUMELET, je vous remercie.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
scroll top