UMTS : Le gouvernement casse les prix !!

20 septembre 2018 à 15h39
0
Conscient du risque financier que faisaient peser les licences UMTS sur le secteur Télécom, le gouvernement a décidé de limiter leur prix à 619 M€

Enfin une bonne nouvelle. Laurent FABIUS a annoncé mardi que le prix des licences UMTS ne serait pas de 4.95 milliards d'euros par opérateur mais de 619 millions d'euros et que leur durée allait être portée de 15 à 20 ans.

Orange et SFR sont donc officiellement propriétaires d'une licence UMTS et n'ont plus rien à payer ! Conscient du risque industriel et financier qu'il faisait porter sur tout un secteur, le gouvernement français a donc sagement renoncer à faire payer un impôt disproportionné compte tenu des interrogations qui pèsent encore sur cette technologie. Par contre, il se reserve le droit d'instaurer une "surtaxe" sur les futurs revenus du secteur, afin de compenser partiellement ce "cadeau" financier.

La procédure d'attribution de la 3e et de la 4e licence pourrait être relancée avant la fin 2001, afin que Bouygues Telecom, Suez ou tout autre opérateur étranger puisse y souscrire.

Cette bouffée d'oxygène a entraîné de fortes hausses en bourse pour les opérateurs : 9.59% pour FranceTelecom, 6.77% pour Orange, 10.12% pour Bouygues ou encore 6.97% pour Vivendi (SFR) et chez les constructeurs d'infrastructures: +8.62% pour Alcatel, +4.12% pour Nokia, +0.68% pour Ericsson.

Satisfait par cette décison, FranceTelecom devrait en profiter pour demander à la commission européenne de pousser la Grande-Bretagne et l'Allemagne à instaurer des mesures équivalentes. Il est vrai que FranceTelecom est endetté à hauteur de 55 milliards d'euros et que l'UMTS n'est pas étranger à cette situation...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Société.com renforce son offre sur les recherche des marques
Aspect et Kronos associent leurs solutions de traitement de la paie
L’IIR met en ligne son catalogue de formations et séminaires
Une enquête antitrust inquiète Pressplay et MusicNet
Lancement des Démineurs, pour les sites web en situation de crise
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Napster payant : les tarifs
<b>Taxe sur les CD Vierges fixée à 4 Francs</b>
CPU Stability Test
Les terminaux UMTS japonais encore perfectibles
Haut de page