Arithmedia se repositionne sur les études comportementales

Jérôme Bouteiller
11 octobre 2001 à 00h00
0
Faute de rentabilité, Arithmedia ferme son activité 'moteur de recherche' et se repositionne sur le marché des études comportementales

Le secteur des guides d'achat n'échappe pas à la crise. Faute de rentabilité, la jeune pousse Arithmedia a décidé de fermer son activité 'moteur de recherche' et de se positionner désormais uniquement sur le marché des études comportementales.

Interrogé par NetEconomie.com, le Président fondateur d'Aritmedia explique :" Les pertes liées à nos activités on-line pénalisaient fortement le développement de nos activités études off-line. Nous avons donc décidé de privilégier le développement de nos activités d'études en relation client, catégorie Management et implémentation de solutions d'aide à la décision en entreprise."

Deux nouveaux services seront donc proposés :
- Des prestations d'études et de datamining en matière de relation client et de Category Management
- Des prestations de conseil et intégrations d'outils d'aide à la décision pour nos clients qui souhaitent internaliser les traitements ou la distribution des résultats.

"Ce qui fait notre réel avantage, c'est d'avoir la très rare double compétence statistique et informatique. Ces deux compétences nous permettent de réaliser des prestations statistiques complexes pour le compte de client, ainsi que d'intégrer un outil d'aide à la décision chez le client s'il le souhaite. C'est d'ailleurs un schéma logique : on réalise d'abord une prestation de traitement ou de recherche, et le client peut demander à intégrer une solution en interne. Par ailleurs, nos réalisations en matière d'études, de statistiques et de solutions d'aide à la décision sur internet forment une vitrine extraordinaire pour notre savoir-faire." précise Monsieur Prunel.

Interrogé sur l'avenir de la société, son fondateur indique enfin :" Nous sommes ouverts à des partenariats avec des agences spécialisées en Marketing Direct ou en Relation Client. Celles-ci ont du mal à proposer à leur clients une prestation regroupant la double compétence études métier et informatique, et nous pouvons travailler à leur côtés auprès de leur clients sur certaines prestations qu'il leur est difficile de fournir seules."

Disposant d'un savoir faire reconnu en web marketing, la start-up pourrait donc être absorbée par une société d'études existante, à la recherche d'un pôle clé en main et opérationnel en matière de commerce électronique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top