Dow Jones & Company lance « Rebuiding Wall Street »

25 septembre 2001 à 00h00
0
Après les événements tragiques aux Etats-Unis, Dow Jones & Company lance une newsletter hebdomadaire baptisée « Rebuilding Wall Street »

Après les attentats terroristes du 11 septembre dernier à New York et à Washington, c'est l'heure de la reconstruction. D'où le nom qu'a donné Dow Jones & Company à sa nouvelle lettre d'information hebdomadaire en ligne, baptisée «Rebuilding Wall Street ».

Celle-ci accessible librement en s'inscrivant sur le site web du groupe, et envoyée aux abonnés tous les mercredis, est réalisée en collaboration par les journalistes et reporters de Dow Jones Newswires et du célèbre quotidien économique, le Wall Street Journal.

« Rebuilding Wall Street » se donne pour mission de suivre, semaine après semaine, les progrès de la reconstruction de Wall Street sous un angle à la fois politique et économique, ainsi que pratique et technologique : infrastructures de communication (voix et data), plans de reconstruction, projets de réparation des immeubles, relocalisations temporaires des bureaux...

Elle couvrira aussi des aspects plus « humains » de la reconstruction avec notamment les opérations de recrutement mises en place pour remplacer les professionnels disparus dans la catastrophe.

Prévue initialement jusqu'à la fin 2001, cette newsletter pourrait être reconduite en 2002.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vizzavi devient fournisseur d'accès à Internet
Aubay groupe de conseil et d’ingénierie recrute des ingénieurs TIC
Le dernier single de Michael Jackson sera protégé contre le piratage
AOL Time Warner revoit  en forte baisse ses objectifs pour 2001
Nokia teste le portefeuille électronique mobile
Vizzavi devient fournisseur d'accès à Internet
Aubay groupe de conseil et d’ingénierie recrute des ingénieurs TIC
Le dernier single de Michael Jackson sera protégé contre le piratage
AOL Time Warner revoit  en forte baisse ses objectifs pour 2001
Nokia teste le portefeuille électronique mobile
Haut de page