Jet Multimédia met en place un centre de contacts pour l'Assurance Maladie

Par
Le 10 septembre 2001
 0

Jet Multimédia a été retenu par la CNAMTS pour réaliser l’infrastructure technique de son centre national d’accueil téléphonique.

30 a été retenu par la CNAMTS pour réaliser l'infrastructure technique de son centre national d'accueil téléphonique.

La Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) a choisi Jet Multimédia pour la mise en place et l'exploitation de l'infrastructure technique des centres d'appels du régime général.

Cette plate-forme de services va permettre aux assurés sociaux d'obtenir l'état de leurs remboursements via un numéro unique (le service 'Allo-Sécu' est déjà opérationnel).

Pour réaliser ce centre de contacts Jet Multimédia et ses partenaires Ferma et Cegetel utiliseront une infrastructure reposant sur des fonctionnalités couplées SVI (serveur vocal interactif), ACD (automatic call distribution) et CTI (couplage téléphonie informatique).

Les fonctionnalités (gestion des renseignements, coordination des transferts d'appels, traitement des files d'attentes, des horaires, etc.) seront mutualisées via un ou plusieurs numéros d'accueil par caisse primaire ou par groupement de caisses.

«La CNAMTS a adopté une architecture technique qui bouleverse le monde de la téléphonie. Mettre en place une structure de distribution automatique d'appels centralisée remet en cause l'existence de PABX sophistiqués dans chaque CPAM», signale Pierre PLOUVIET Directeur de la BU infogérance front office de Jet Multimédia.

L'infrastructure choisie par l'Assurance Maladie devra supporter 12 millions de minutes de communications téléphoniques mensuelles.

«Avec 4 millions d'appels téléphoniques par mois, le besoin pour les organismes d'Assurance Maladie d'offrir une qualité de service en adéquation avec les moyens de communication d'aujourd'hui n'est plus à démontrer», remarque Jean-Pierre BLOUET, Chargé de mission à la CNAMTS.

«A terme, c'est l'ensemble des communications entre assurés, professionnels de santé,employeurs, et l'Assurance Maladie qui transitera par cette infrastructure technique. Il était donc primordial que ce système soit d'une fiabilité à toute épreuve», ajoute-t-il.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top