Merrill Lynch et HSBC lancent un courtier en ligne en Allemagne

27 août 2001 à 00h00
0
La maison de courtage américaine Merrill Lynch et la banque HSBC prévoient de lancer en Allemagne un nouveau service de courtage en ligne en 2002.

La maison de courtage américaine Merrill Lynch et la banque HSBC lanceront un nouveau service de courtage en ligne en 2002 en Allemagne à destination du « grand public aisé », c'est-à-dire des particuliers pouvant investir entre 100.000 et 350.000 dollars, a expliqué le directeur d'exploitation de la coentreprise, Nathan Moss.

La joint Venture créée par les géants financiers Merrill Lynch et HSBC, qui propose déjà des services de courtage en ligne à une clientèle aisée en Grande-Bretagne, en Australie et au Canada, utilisera la plate-forme technique de Systracom Bank, un service de courtage sur la toile ayant déposé son bilan au printemps dernier.

Les deux partenaires ont repris les actifs technologiques et certains salariés du service allemand qui avait été contraint de mettre fin à ses activités car ses pertes atteignaient des proportions trop importantes selon les autorités de marché. Le courtier en ligne avait alors une base de 9000 clients.

Le nouveau courtier devra s'imposer en Allemagne, pays qui en compte
déjà trois majeurs sur la toile que sont comdirect Bank, Consors Discount Broker et DAB Bank et surtout dans une période difficile pour le trading en ligne suite à la crise boursière.

Mais Nathan Moss se déclare optimiste malgré la crise actuelle : « Le contexte du marché ne nous inquiète pas », assure-t-il. « En quelque sorte, cela permet de séparer le bon grain de l'ivraie ».

Le service créé par la coentreprise devrait ensuite s'implanter en France et à Hong Kong.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sup de Co Reims peaufine son programme technologie et management (TEMA)
Toshiba tombe dans le rouge et licencie
Plebicom procède à sa deuxième augmentation de capital
L’éditeur Ubicco analyse la version 2.0 du WAP
M6 en tête du top 5 des annonceurs, selon le baromètre lemonAd
Sup de Co Reims peaufine son programme technologie et management (TEMA)
Toshiba tombe dans le rouge et licencie
Plebicom procède à sa deuxième augmentation de capital
L’éditeur Ubicco analyse la version 2.0 du WAP
M6 en tête du top 5 des annonceurs, selon le baromètre lemonAd
Haut de page