Equant supprime 20% de ses effectifs

Par
Le 23 août 2001
 0

Equant, filiale de France Telecom, va réduire ses effectifs mondiaux de 20% en supprimant 3.000 emplois dans le cadre de sa fusion avec son homologue Global One

Equant, filiale de 1, va réduire ses effectifs mondiaux de 20% en supprimant 3.000 emplois dans le cadre de sa fusion avec son homologue Global One

L'opérateur international de services de télécommunications d'entreprises Equant, filiale du groupe France Télécom annonce aujourd'hui un plan visant à réduire de plus de 20% ses effectifs, soit environ 3.000 personnes suite à sa fusion avec son homologue Global One. Le prestataire de services pour réseaux à haut débit qui compte actuellement 13.300 employés dans le monde entier, précise qu'environ 1.500 suppressions d'emplois seront effectives avant la fin de l'année.

Ces ajustements toucheront toutes les fonctions de l'entreprise et l'ensemble de ses localisations régionales, mais resteront totalement transparents pour les clients, affirme un communiqué.

Les réductions de personnel devraient permettre à Equant de réaliser des économies de 100 millions de dollars sur une base annuelle, dans le cadre d'une réduction des coûts d'exploitation de plus de 300 millions de dollars par an dès la troisième année suivant sa fusion avec Global One, intervenue début juillet.

Ce plan entraînera dans ses comptes une charge exceptionnelle comprise entre 40 et 50 millions de dollars, liée aux mesures d'accompagnement, dont France Télécom assumera la moitié, a encore précisé le groupe.

Sur une base pro forma, le nouvel ensemble devrait réaliser un chiffre d'affaires de plus de 3 milliards de dollars en 2001, avec un EBITDA positif dès le quatrième trimestre.

« Le plan que nous avons annoncé aujourd'hui est en ligne à la fois avec l'objectif et la logique même de cette fusion, c'est à dire une réduction de coûts liée au synergies. De telles décisions, bien que difficiles, sont néanmoins indispensables afin de conserver et de renforcer la position de leader d'Equant sur le marché des data et de l'IP pour les entreprises », a déclaré le PDG d'Equant, Didier Delépine.

Le titre Equant (sicovam : 12701), qui avait touché mercredi un nouveau plus bas historique à 11,20 euros, gagne 1,77% vers 11h45.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top