Mangoosta est rachetée par le fournisseur d’accès Nerim

0
Nerim, fournisseur d'accès DSL, rachète Mangoosta, société qui se retirait du marché grand public de l'accès Internet haut débit le mois dernier.

Les Echos, dans leur édition de lundi, signalent que le fournisseur d'accès Internet haut débit Mangoosta a été racheté par un autre fournisseur DSL (Digital Subscriber Line) : Nerim. Le revendeur de l'offre Netissimo France Télécom devance ainsi Citibell.

Créée en 1999, l'entreprise Nerim annonce un chiffre d'affaires de 4,9 millions de francs en 2001, et prévoit l'équilibre pour la fin de l'année.

Quant aux dettes de Mangoosta, elles s'élèveraient à 35 millions de francs.

Pour mémoire, en mars dernier Mangoosta augmentait ses tarifs à destination des nouveaux abonnés pour endiguer ses pertes.

Sa première offre «512c», passait de 290 francs TTC par mois à 390 francs. Sa seconde offre, «1024c», était facturée 750 francs HT mensuels, au lieu de 700 francs.

L'opération n'aura pas séduit les foules. Au printemps, la direction de Mangoosta décidait alors de privilégier le marché des professionnels, et ce afin de réaliser des marges plus importantes.

Mais le 6 juillet dernier la société déposait le bilan. Une période d'observation de quatre mois était cependant envisagée.

Malgré cela, dès le 2 août la mise en liquidation judiciaire du fournisseur était prononcée.

Le Tribunal de Commerce permettait alors au fournisseur d'accès de continuer son activité, mais son principal actionnaire, Nicom décidait de ne pas soutenir l'entreprise...

La reprise du fonds de commerce (11 des 17 salariés de la société, un fichier de 5000 clients, et des équipements) de l'entreprise était inéluctable, elle a été réalisée vendredi dernier par Nerim.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Franck JOGUET Business Manager Europe du Sud de Captura
Alis Technologies intègre le serveur de traduction Websphere d’IBM
Francité modifie ses contrats d’affiliation, des webmasters contre-attaquent
Un répit pour Futur(e) ?
T-Online veut créer une coentreprise avec Axel Springer
Franck JOGUET Business Manager Europe du Sud de Captura
Alis Technologies intègre le serveur de traduction Websphere d’IBM
Francité modifie ses contrats d’affiliation, des webmasters contre-attaquent
Un répit pour Futur(e) ?
T-Online veut créer une coentreprise avec Axel Springer
Haut de page