Mediapps présente la version 3.0 de Net.portal

Par
Le 26 juillet 2001
 0

Mediapps, agrégateur de contenus et éditeur, lance la version 3.0 de son logiciel Net.Portal à destination des portails d'entreprise.

Mediapps, agrégateur de contenus et éditeur, lance la version 3.0 de son logiciel Net.Portal à destination des portails d'entreprise.

Mediapps présente la nouvelle version de son logiciel phare : Net.Portal, solution destinée aux portails d'entreprise.

Plate-forme ouverte, modulaire et évolutive, la version 3.0 de Net.Portal est compatible avec les standards Java, Lotus Domino et Microsoft IIS.

Net.Portal est le complément de sites Internet, extranet et intranet, «un point d'accès unique et personnalisable de l'information.» (via de Netegrity).

Cinq nouveautés ont été intégrées à cette version 3.0 :

Un mode ASP ou multi-portails permet de gérer plusieurs portails sur un seul et même serveur avec une licence unique. Une interface reproduit sur navigateur standard un environnement de type Windows (personnalisation de chaque composant et compatibilité XML/XSL.)

De plus, Net.Portal version 3.0 s'interface avec les principales applications du marché, serveurs BEA Weblogic ou 17 WebSphere pour la version Java, Citrix Nfuse pour les 3 versions.

Un accès unique à toutes les applications a été ajouté. Enfin, Net.Portal peut assurer de fortes montées en charge.

Pour chacune des versions de Net.Portal (Java, Lotus Domino ou Microsoft IIS), Mediapps propose des modules additionnels dont Net.EAI (moteur d'intégration d'applications d'entreprise) et Net.Portal News (outil de publication de Net.Portal).

Trois modules complémentaires de synchronisation sur assistants personnels ou téléphones Wap sont également proposés (Net.Portal Palm, Net.Portal Pocket PC, Net.Portal Wap).

Enfin l'utilisateur de Net.Portal pourra ajouter les modules Net.Semantic, moteur de recherche en langage naturel, et Mediapps.NET, extranet de gestion des portails utilisable par les clients de Mediapps.

L'outil est immédiatement disponible en 5 langues (français, anglais, allemand, espagnol, italien), sur une base de 5000 euros par processeur.
Modifié le 20/09/2018 à 14h26

Les dernières actualités

scroll top