Webvan ferme ses portes

10 juillet 2001 à 00h00
0
Webvan, qui opérait sur le créneau de l'épicerie en ligne dans une vingtaine de villes américaines, met la clé sous la porte et licencie ses 2.000 employés

S'ajoutant à la liste des faillites des sites de commerce électronique Outre-Atlantique, le site américain Webvan, considéré un temps comme une des valeurs prometteuses de la Neteconomie et introduit au , a annoncé lundi qu'il cessait toutes ses opérations, à l'instar de Kozmo.com ou Shoplink.com quelques temps plus tôt. Environ 2.000 salariés vont ainsi perdre leur emploi.

Le site vendait et livrait à domicile épicerie, vins, CD et électronique grand public. Il était présent dans plusieurs grandes zones urbaines aux Etats-Unis, dont Chicago, Los Angeles, San Francisco et Seattle.

Après avoir affiché une perte nette de 453 millions de dollars en 2000 pour un chiffre d'affaires de 178 millions de dollars, Webvan avait dû déjà renoncer à étendre ses activités sur la Côte est, notamment Washington DC, et fermer son centre de Dallas.

"Nous avons fait des progrès significatifs dans la réduction de nos pertes d'exploitation. Néanmoins, notre volume de commandes a reculé considérablement pendant le deuxième trimestre 2001, accélérant ainsi notre besoin en capital", a déclaré le PDG, Robert Swan, dans un communiqué.

Or, avec la crise économique, financière et boursière, lever des fonds est devenu quasi impossible.

"Dans un climat différent, je crois que notre modèle aurait pu prouver qu'il pouvait réussir. Le temps a joué contre nous ", a-t-il déploré.

Un constat que l'on peut généraliser à l'ensemble du secteur du commerce électronique avec des entreprises au modèle économique plus ou moins viable mais arrivées dans un marché pas encore mature !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Integralis ouvre un centre d'appel européen
Internet aux Etats-Unis :  les salariés surveillés
Alcatel licencie aux Etats-Unis
NEC lance prochainement un PocketPC sous windowsCE
Alcatel supprime 2.500 emplois supplémentaires aux Etats-Unis
Integralis ouvre un centre d'appel européen
Internet aux Etats-Unis :  les salariés surveillés
Alcatel licencie aux Etats-Unis
Alcatel supprime 2.500 emplois supplémentaires aux Etats-Unis
Texto SFR : envois gratuits du 9 au 27/07
Haut de page