246 % de croissance pour l'e-commerce en France en 2000

Par pulmo
le 03 juillet 2001 à 00h00
0

Le commerce en ligne grand public en France a fait un bond de 246% en l'an 2000 pour atteindre 4,5 milliards de francs de CA, selon Benchmark Group

Le commerce en ligne grand public en France a fait un bond de 246% en l'an 2000 pour atteindre 4,5 milliards de francs de CA, selon Benchmark Group

Le commerce en ligne grand public en France a fait un bond de 246% en l'an 2000 pour atteindre 4,5 milliards de francs de chiffre d'affaires contre 1,3 milliard de francs l'année passée, selon une étude de Benchmark Group.

Selon la société « L'année 2000 a connu une très forte progression du commerce électronique que le retournement boursier que subit le secteur Internet a peu affecté. Le développement de l'e-commerce a continué à être largement soutenu par la montée en puissance sur Internet des distributeurs traditionnels qui, encore plus qu'en 1999, ont pris le relais des purs marchands en ligne pour satisfaire la demande croissante des internautes ».

C'est toujours le voyage-tourisme qui est le premier secteur marchand du Web avec 2 milliards de francs de ventes générées en ligne, devant l'informatique (600 millions) et l'alimentation-boisson (530 millions).

Coté progression, ce sont l'électroménager (+ 900%), les jeux et Jouets (+ 600%) et l'alimentation (+ 560 %) qui occupent le trio de tête : le décollage des cybermarchés et l'arrivée sur Internet d'un marchand comme Darty expliquent, entre autres, ces bons scores, indique le cabinet d'étude.

En 2001, les internautes devraient continuer d'accroître leur consommation sur Internet. Benchmark Group table sur un montant de 13 milliards de francs (1,9 milliard d'euros) de chiffre d'affaires généré par le commerce grand public sur la toile soit une progression de 188 % sur un an.

Mais la société souligne que « Seuls les cybervendeurs engagés dans une stratégie visant à optimiser la qualité de leurs activités sur le Net (relation-clients performante, bonne ergonomie du site, services en ligne à forte valeur ajoutée, délais de livraison courts et maîtrisés...) pourront en bénéficier. En effet, les internautes sont de plus en plus exigeants et la concurrence croissante entre marchands favorise leur volatilité. »
Modifié le 18/09/2018 à 14h09
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top