Percée lente du commerce électronique en Europe

Par
Le 26 juin 2001
 0

Suite à un sondage du bureau international d'études de marché GfK dans 14 pays européens, il apparaîtrait que l’e-commerce peine à décoller en Europe

Suite à un sondage du bureau international d'études de marché GfK dans 14 pays européens, il apparaîtrait que l'e-commerce peine à décoller en Europe

Le sondage du bureau international d'études de marché GfK auprès d'un échantillon de 12.560 consommateurs européens âgés de 14 à 69 ans dans 14 pays réalisé en mars et avril montre « une lente percée du commerce électronique en Europe et la prudence des consommateurs d'un pays à l'autre », indique le Wall Street Journal.

Les cyber-acheteurs les plus actifs se trouvent en Allemagne (60% des internautes du pays) et les Britanniques (58%), contre seulement 31% des internautes suédois, 23% des internautes français et 18% des internautes belges.

Les e-consommateurs rechercheraient essentiellement des livres et des CD sur la toile.

Au total, les achats en ligne représentent moins de 1% du commerce en Europe contre 3% environ aux Etats-Unis.

Tandis que nos plus gros acheteurs européens en terme de dépense, les Italiens et les Britanniques ont déboursé environ plus de 500 euros durant les six derniers mois, les e-consommateurs américains dépensent en moyenne 320 euros par mois, indique le Wall Street Journal.

Enfin, les acheteurs en ligne effectuent leur cyber-shopping à tout moment de la journée, mais ils sont prudents à l'égard du paiement en ligne. Les plus confiants sont les Britanniques qui paient sans discuter avec leur carte de crédit, tandis que Français et Allemands préfèrent régler sur facture. Quant aux Italiens, aux Suisses, aux Espagnols et aux Suédois, ils préfèrent régler en espèces.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top