EMC et VMware produisent un bon premier trimestre

01 juin 2018 à 15h36
0
012C000004095076-photo-emc-logo.jpg
EMC a annoncé les résultats de son premier trimestre dans la foulée de VMware, sa filiale. Si cette dernière a été particulièrement active sur le trimestre, EMC se défend très bien, avec une hausse sur une année glissante de 28% de ses profits.

EMC annonce une hausse de son profit de 28% au premier trimestre, par rapport à la période équivalente de l'année 2011. Clé de ce succès : la demande croissante des entreprises pour les datacenters et le cloud computing. Achats de stockage, contrôle des coûts par EMC... Selon Ryan Hutchinson, analyste à Lazard Capital Markets, la stratégie poursuivie est payante.

Il faut dire que le chiffre d'affaires trimestriel du groupe avait de quoi laisser envisager une bonne progression. Avec 28% de croissance sur un an, celui-ci passe à 4,61 milliards de dollars, alors qu'il était attendu, en moyenne, à 4,5 milliards par les analystes. La demande pour des solutions de cloud computing explique là aussi le bon résultat.

Mais si la stratégie de réduction des coûts est annoncée comme payante pour EMC, c'est grâce à son bénéfice net. Celui-ci a connu une hausse de 28% sur l'année, et est passé de 372,7 millions de dollars (17 cents par action) à 477,1 millions de dollars (21 cents par action). Pour autant, la bonne tenu du profit était prévue par Wall Street, qui avait en moyenne annoncé cette croissance.

00FA000003289886-photo-vmware.jpg
VMware en forme
Difficile de dégager un secteur ou une région du monde particulièrement porteurs pour VMware, filiale d'EMC : ses bons résultats, supérieurs aux attentes des marchés, sont à mettre au crédit d'une demande soutenue dans le monde entier, et aussi bien aux ventes de licences qu'aux services. Son chiffre d'affaires est en hausse de 33% sur l'année, à 844 millions de dollars. Wall Street, dans le même temps, s'attendait à des ventes à hauteur de 814,6 millions de dollars en moyenne.

De quoi augmenter sensiblement le profit de VMware, à 126 millions de dollars.Rapporté à l'action, ce bénéfice net correspond à 29 cents par action. Mais là où VMware tient surtout la comparaison face aux attentes de Wall Street, c'est sur le bénéfice net non lissé. Les outils de comptabilité américains, comme d'autres, prennent en compte la fluctuation de la monnaie et d'autres paramètres, et avant leur application, le bénéfice net par action de VMware se chiffre à 48 cents par action, soit 6 cents de plus que ce que prévoyaient les analystes en moyenne.

Les ventes de licences ont pris 34% sur l'année, tandis que les services ont connu une progression similaire, avec 32% de croissance.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Test de Mozilla Firefox 4.0 : de retour au top ?
Haut de page